Blogue || Blog

Bricolage – Ma maisonnette à colorier

** The PDF file contains assembly instructions in both English and French.

Une thématique qui revient souvent dans notre maison est le besoin vital qu’a chaque petite créatureDSC_2176 d’avoir une maison. Depuis qu’elles sont toutes petites, mes deux filles sont toujours à la recherche de boîtes et de contenants pour fabriquer des maisons pour leur jouet du moment. On décore, on bricole, on fabrique… tout le temps!

Depuis que je me suis mise à faire des petites peluches, c’est vraiment la multiplication des habitats parce qu’il ne faudrait surtout pas que les dites peluches partagent hein… J’ai donc décidé de préparer un petit bricolage facile à faire en plusieurs copies et qui ne prends pas trop de place! En plus de se recycler facilement une fois que les peluches déménagent.

dsc_2164On imprime le tout sur un papier cartonné, on sort les crayons et le tour est joué! La taille est idéale pour les petites peluches que j’aime tant, mais aussi pour les petites figurines qui envahissent à un rythme effrayant les chambres d’enfants. Le fichier contient la version avec meuble et la version « sert toi de ton imagination magique et de ton talent de coloriage franchement plus grand que celui de Karine »!

Alors, qui va habiter dans ta maison? Publie tes créations et tag moi, j’ai hâte de voir ça!

DSC_2183

Dis moi, lequel de mes adorables petits personnages va vivre dans ta maisonnette? Découvre ma collection de miniature en cliquant ici!

Des fois, j'ai un lion dans mon bedon…

** All my patterns are available in English and French via Ravelry!

Pour des raisons obscures que j’ignore (AH!), mes enfants sont parfois des petits volcans d’émotions et ce n’est pas toujours facile de les atteindre lorsqu’elles sont contrariées.

Euphémisme.

Par contre, ce que je trouve le plus déchirant dans ce genre de dérape c’est le poids écrasant de la culpabilité qu’elles ressentent une fois le calme revenu. Oulala, pas facile de trouver le juste milieu entre encourager l’expression des émotions, la gestion saine de ces émotions ET les convaincre de se pardonner d’avoir perdu pied une fois que les frustrations sont calmées!83192371_1389323717914307_5908383932679716864_o

L’autre jour, après une dérape particulièrement drainante, j’avais les mains pleines de petits corps de minis peluches et une petite princesse pas mal démolie. Quelques minutes plus tard, j’avais une sympathique petite souris qui lui avouait que des fois, elle a un lion dans son bedon et qu’elle était très inquiète d’être toute seule comme ça.

Comment on se trouve une maison quand on est pas parfait!?

minimanimalsdDepuis, la petite souris habite dans la poche de mon volcan et, même si ce n’est ni magique, ni parfait, on a un peu plus de douceur dans notre quotidien.

Bon, moi au départ je pensais que c’était un lapin bélier hein, pas une souris, mais on m’a rapidement corrigée. Puis ce malentendu (AH!) m’a donné envie d’en faire un patron de figurine minimaliste qui peut devenir presque n’importe quoi!

On choisit de broder un visage ou non, on choisit la forme des oreilles, les couleurs… et hop, un petit compagnon en toute parfaite simplicité!

20200129_153849 (1)
Un petit nez brodé, adorable en toute simplicité!

Et la preuve que ça peut vraiment devenir n’importe quoi… on vient de m’informer que mon adorable petit chaton rose est en fait un cochon… et que je vais devoir lui broder un adorable petit nez rond.

Minimanimals
Minimanimaux || Minimanimals

Le "fan art"… s'tu correct?

Si ça a toujours été très présent dans le domaine, depuis quelques mois on en entend beaucoup parler. Avec le succès monstre d’un certain personnage vert aux grandes oreilles et aux énormes yeux, la demande pour un patron au crochet pour le réaliser à explosé. Il faut dire que la marchandise officielle tardait à arriver et qu’une crocheteuse inspirée travaille plus vite que son ombre!

Puis Etsy s’est rempli à la vitesse de l’éclair, les peluches et les patrons se sont multipliés plus vite que vite… et la souris à sorti les dents. Et les boucliers se sont levés aussi vite.

Comme si ils manquaient d’argent! Pff! Depuis quand le fan art est interdit!?!?

Eum… malaise. C’est parce que j’aime bien le « fan art » moi…

C’est parce que moi aussi j’aime ça Star Wars tsé…

Je ne suis pas une experte en lois et en droits d’auteurs/propriété intellectuelle. De base, je me dis que la ligne entre l’inspiration et la copie est parfois vraiment mince et je sais maintenant que je suis mieux de m’en tenir assez loin! Alors ce que je présente ici c’est mes deux sous pour vous permettre de comprendre ma position sur la chose. Je suis peut-être dans les patates, mais je suis bien parlable si vous avez une lumière pour ma lanterne!

Est-ce que ça veut dire que personne n’a le droit de faire de bébé yoda? Non, ça ne veut pas dire ça. Tu peux dessiner, coudre, crocheter, tricoter, sculpter ce que tu veux. Tu ne peux simplement pas générer de profit à partir de ces ouvrages là. Et le profit ce n’est pas juste les bidous via la vente directe… Tu as des publicités sur ton site qui seront plus rentables parce que ton oeuvre attire les clicks? Ahem… ça s’pourrait que tu t’attires des problèmes. C’est pour ça que ces temps-ci les signalements se multiplient sur Etsy et que certains se font faire la vie dure.

Imaginez la pauvre fille qui a écrit le patron devenu viral pour faire un bébé yoda taille réelle, elle doit le regretter en pas pour rire maintenant qu’elle doit jongler avec les mises en demeure. Et que je n’ai pas du tout envie de me mettre le gros orteil dans ce piège à ours! Mais en même temps je comprends la tentation… elle en a vendu combien de patron à 14$ US avant de devoir le retirer?

Probablement plus que l’ensemble des patrons que moi j’ai vendus dans les 5 dernières années. Alors un petit patron de bébé yoda… à 4-5$… tout mignon, vite fait… mais est-ce que je veux vraiment jouer ce jeu là?

Money money MONEY!

Pourquoi je vous parle de ça? Parce que ça se peut des fois que vous voyez des personnages familiers sur ma page Facebook ou mon Instagram… mais vous ne risquez pas de les voir sous forme de patrons.

Mais comme je suis pas mal geek à mes heures, c’est vraiment un aspect qui me manquait de plus en plus dans mon petit univers crocheté… le droit de prendre le temps de faire un projet juste parce que ça m’allume et pas juste parce qu’au bout il y a un ou deux 5$ qui m’attendent.

Et je trouvais ça plate de ne pas pouvoir partager ça avec vous.

D’ailleurs, je travaille présentement sur un petit ensemble de miniatures que je veux offrir en cadeau à une très bonne amie, en remerciement pour tout le travail qu’elle fait pour moi. Comme les amigurumis ce n’est pas sa tasse de thé, mais qu’elle les adores quand même… ça me semblait une bonne idée!

Frowny Witcher, je pense qu’il n’apprécie ni mes ongles, ni la longueur de ses cheveux.

Je dis ça comme ça, mais Geralt a plus de cheveux que Raiponce… o.m.g! Plus sérieusement, d’après-vous quel personnage accompagnera Geralt? Je devrais faire Roach…

À bien y penser, je devrais probablement crocheter le bain. Si vous ne comprenez pas, c’est pas grave c’est vraiment de l’humour précis à la franchise… et si vous comprenez, et bien… vous êtes les bienvenus pour l’image lol!

Alors, si je fesais un article Geek de temps en temps… vous voudriez voir quoi et pourquoi? Histoire de se connaître un peu mieux écrivez moi ça en commentaires!

Ma collection de… marques mailles!

Je dois l’admettre, et rare sont ceux qui seront surpris, j’ai le gêne de collectionneuse. Quand j’aime une chose, je veux TOUTES les choses. Crayons? Ciseaux? Sacs? Name it, je le collectionne probablement… ou plutôt, je me fais violence pour ne pas avoir 250k exemplaire du même bidule à cause de toutes les variations possibles. Enfin… j’essaie de me faire violence, mais des fois… Bref, vous voyez le genre?

Un des items qui devient de plus en plus envahissant dans ma vie, et j’écris ça avec un niveau d’affection un peu épeurant, est le marque maille.

Bonjour, mon nom est Karine et j’ai un problème… je suis accro aux marques mailles!

**À l’unisson en arrière plan: Bonjour Karine**

À mes débuts, je n’avais pas vraiment de marque maille… j’utilisais alors des trombones ou des élastiques à cheveux et ça « fesait la job » comme on dit. Puis j’en ai reçu des vrais… My. God. Le monstre est né à ce moment là. Des sushi? Check! Des gâteaux arc-en-ciel? Check! Du thé? Check! DES LICORNES?!? CHECK!!!

J’en ai acheté, j’en ai reçu en cadeau, j’ai fais des trocs… j’ai même gagné un concours et gagné des marques mailles tellement beaux que je n’ose pas les utilisés. Ils sont en argent tsé… pour de vrai genre!

Bref, j’en ai… beaucoup. J’en avais dans des sachets, dans des tiroirs, dans des sacs, dans des boîtes… partout… et au final quand j’avais besoin de marques mailles… je reprenais des trombones.

Poche hein? Alors je me suis dis que ça me prendrais une vitrine pour ma collection… Facile d’accès pour moi (mais pas pour les chats… ou les enfants) et qui mettrait en valeur tous ces petits bijoux que j’aime tant.

C’est donc comme ça qu’est né mon cadre à marques mailles! Et j’ai décidé de partager la technique extrêmement complexe pour que vous puissiez aussi avoir le vôtre!

Ça vous prend:
Un beau cadre, assez grand pour votre collection… et un peu plus parce que ça grandit toujours ces collections là haha!
Du liège ou du carton plume
Du tissus décoratif (optionnel)
Punaise

Comment on fait? Et bien on enlève la vitre du cadre, on remplace le fond par un morceau de liège ou de carton plume sur lequel on a collé (ou non) un tissus décoratif… et on accroche ça à l’endroit de notre choix! Ensuite, à l’aide de punaise (je préfère utiliser des punaises transparentes qui sont plus discrètes) on suspend nos marques mailles!

20200115_132624a

Et oui… ça va m’en prendre un deuxième…

Et vous, quels sont vos astuces de rangement pour vos accessoires préférés

… et d’où vous viennent vos marques mailles favoris? Les miens viennent de chez Créations Arte Brunelle en passant hihi 😉

 

Le crochet pour s'organiser!

**Pattern is available in English and French as a PDF download at the end of the article.

Dans un billet précédent, je vous présentais mon agenda et ma tentative d’être une adulte/entrepreneure/ministre de la famille productive. Comme convenus, nous allons sagement ignorer la question du nombre de crayon requis pour cette mission, en admettant toute fois que si c’est facile de me souvenir d’attraper mon agenda avant de me caller dans le divan m’installée à mon bureau… j’oublie plus souvent qu’autrement d’attraper mon mes crayons au passage.

J’avais clairement besoin d’un ami pour m’épauler dans ma mission « organisation – productivité », je me suis donc mise à l’ouvrage avec une variétée de restant de laine. Mon plan était simple: faire une licorne.20200113_113858

Au final, j’étais vraiment insatisfaite, ça donnait vraiment un drôle d’effet et je ne savais plus comment former ma licorne… j’ai donc fait un retour aux sources!

En effet, un des premiers patron que j’ai réalisé était mon monstre à pyjama alors je me suis dit… pourquoi pas un monstre à crayons! Avouez qu’il a l’air horrifié à souhait! J’y range quatre ou cinq crayons et j’ai ajusté la ganse pour qu’il tienne solidement à la couverture de mon agenda.

On sent clairement le malaise de la pauvre bestiole… 😉

Comme mes filles se sont empressées d’en réclamer, je me suis dit que ça ferait un beau petit patron cadeau à vous offrir!

Vous pouvez le télécharger ici!

You can download the pattern here!

Affichez vos couleurs!

Entreprise et planification.

Lorsque j’ai lancé La rose du rang en 2014 (omg!), je n’ai jamais vraiment cru que ça irait bien loin. Je prendrais quelques commandes personnalisées par ci et par là pour avoir un petit revenu d’appoint et pour avoir l’impression d’accomplir quelque chose pour moi, that’s it. Je disais toujours: Ça paie le thé et la laine, c’est tout ce que je veux haha!

Six ans plus tard (omg!!!), je suis habitée par ce que j’appelle une ambition mesurée. J’aime mon métier, j’aime mon entreprise… j’aime ce que je fais. Je veux continuer de grandir, explorer le tricot, le crochet, le design… sans être consumée par le besoin de « faire la piasse » au point de perdre l’amour que j’ai pour la laine et les mailles.

Depuis quelques années déjà, je tien un agenda pour organiser ma petite vie professionnelle et personnelle. Oui, un agenda papier comme quand les dinosaures allaient à l’école à pieds dans 50 mètres de neige sans manteau en haut d’une colline à l’aller et au retour. J’ai toujours le nez dans l’ordi, dans le cellulaire et le fait de prendre une minute pour m’asseoir avec mes crayons devant mon agenda, ça me calme et ça me donne l’impression d’être une vrai adulte qui est à son affaire.

On reparlera de mon obsession pour les crayons cute une autre fois… On ne parlera jamais des « sticky notes »… jamais.

Moi aussi je trouve ça drôle, ne vous en faite pas! En fait, lorsque j’étais à l’université je tenais aussi un calendrier parce que de voir tout mon mois de planification ça m’aidait à garder tous mes canards en ligne… ou plutôt mes pinsons hihi! 😉

Quand je me suis décidée à tenir un agenda, c’était parce que La rose du rang stagnait. J’étais submergée par mes obligations personnelles, je ne savais plus où mettre mon énergie de façon efficace pour le bien de l’entreprise et même si j’avais constamment l’impression de manquer de temps, j’avais toujours l’impression de n’avoir rien fais de mes journées. Alors je me suis mis à mettre tout ça sur papier.

Mon premier plan était de me faire un « bullet journal » dans un beau petit cahier, et je dessinerais tout dedans moi-même… Oh, je prendrais aussi des beaux collants, du washi tape… plein de crayons de couleurs!

Ça m’a pris trois jours avant d’être tannée de recommencer 25 fois chaque page parce que ce n’était pas parfaitement à mon goût.

Je me suis donc mise à fouiner sur Internet pour découvrir que le monde des agendas est vraiment vaste et assez intense. Plein de formats, plein de type d’agenda, plein de type de papier, de cartable, à imprimer, en copie physique… Allez tapper « Day planner » dans Etsy, on se reparle dans 5 mois quand vous aurez fini de faire le tour!

Ok, je veux quelque chose « licorne arc-en-ciel »… je veux voir tout le mois et pouvoir faire des notes, ouin… mais pas sur deux page le mois, c’est niaiseux j’ai pas besoin de ça pis ça prend trop de papier… Ah mais je voudrais voir ma semaine sur une page… ouin mais pas trop de ligne je veux me sentir libre… Faudrait que je sépare famille-travail, mais que je le vois ensemble pareil… Ahhhhh faudrait tellement quelque chose pour la planification des repas…

Mon problème c’est souvent que je sais exactement ce que je veux et qu’à partir de là j’ai beaucoup de misère à faire un compromis… et en plus, c’est vraiment dispendieux un bel agenda et je suis… je suis vraiment cheap. Ah non, je veux dire que je suis économe.

Ouais. Économe.

Pendant que tout ça se brasse dans ma tête, et que je deviens de plus en plus frustrée de la vie parce qu’on est rendu en FÉVRIER et j’ai toujours pas d’agenda à mon goût et ma vie est FINIE, je tombe sur le plus mignon des adorables (it’s a thing) petit cartable rose flash… serait-ce l’agenda tant espéré? Je l’ouvre…

Du papier quadrillé beige. Ouan… mais il est tellement mignon, le format est tellement parfait, j’ai vu tellement de pages d’agenda à télécharger… 4$ plus tard, j’ai mon cartable et l’ordinateur sent le chauffé. Je cherche mes pages d’agenda.

Au final, j’ai eu la tête trop dur pour me laisser tenter par les nombreux modèles disponibles. Ils avaient tous un petit quelque chose qui me fesait grincer des dents alors je me suis mise à l’ouvrage. 2-3 cases dans Word plus tard, j’avais mon agenda à mon goût! Ok, j’ai mentis, ça m’a pris pas mal de temps réussir à faire ce que je voulais, mais j’y suis arrivée quand même.

J’ai utilisé ce même modèle jusqu’à cette année, ou je me suis décidé à refaire un peu le visuel de la chose. En fait je croyais ma perforatrice (6 trous, ajustables, magique quoi) brisée et je pleurais ma vie de devoir repartir à la chasse à l’agenda… mais mon mari à sauvé la perforatrice.

Mais j’avais déjà exploré… et là j’avais vraiment envie d’avoir un agenda un peu aquarelle. J’en ai donc profité pour faire un relooking à mon agenda parfait pour moi, imprimé le tout sur du beau papier (plus épais… pour pouvoir écrire sans que l’encre ne passe au travers des pages), troué le tout et me voilà toute prête à planifier mon année 2020!

C’est tout doux, ça me donne le goût d’être organisée! Whoo!

Et vous, est-ce que vous tenez un agenda physique ou virtuel? Vos essentiels de planification, c’est quoi?

Et si vous êtes curieux de voir mon agenda, je vous l’offre en PDF à télécharger!

Personnellement, j’imprime le tout recto-verso à 2 pages par feuilles puis je taille tout ça avant de l’insérer dans mon cartable! D’une année à l’autre j’oublie dans quel ordre imprimé tout ça, mais après quelques minutes ça se fait tout seul hihihi!

Bye bye 2019!

Et oui, 2019 s’achève dangereusement et c’est le moment de regarder en arrière avant de faire le saut vers 2020 avec les bons objectifs!

Côté crochet, 2019 aura été une année très productive, huit nouveaux patrons et un E-book d’ensembles de jeu (une grosse mise-à-jour qui attendait depuis un bon moment d’avoir son tour sur « la planche à dessin)!

crochet2019

Mon gros coup de cœur personnel cet année? La couronne de licorne, toutes mes belles licornes qui sont venues me faire coucou au Festival de la p’tite laine de Rivière-du-Loup et celles qui m’ont fait des coucous virtuel en affichant leurs couleurs de licornes! Je vous aime trop gang!

J’ai été beaucoup plus tranquille avec mes aiguilles cette année… quatre patrons seulement au tricot, incluant mon col géant qui attendait depuis longtemps d’avoir son petit moment sous le soleil. Mon gros coup de coeur? Ma super jupe! Il faut dire qu’avec mon nouvel amour pour les leggings, c’est un de mes designs que je trouve le plus pratique! Hihihi!

tricot2019

Mais mon gros gros coup de coeur de 2019? La rose de laine! Si vous n’avez pas encore découvert, il s’agit de la petite émission produite en collaboration avec ma bonne amie Sandra de l’amas de laine. Moi qui n’aime pas tellement être mise de l’avant, encore moins en vidéo, je crois réussir tranquillement à apprivoiser ce médium grâce aux encouragements et à l’énergie de Sandra. Alors… on prévoit quelques vidéos de plus en 2020?

J’ai aussi eu la chance de faire la connaissance de Yana (Artfil yarn) qui a mis au monde une superbe laine à mon nom (Karine en sweater… à découvrir!). Ça se pourrait que je retravaille de la Arfit bientôt… gardez l’oeil ouvert!

Finalement, en 2019 j’ai accepté des opportunités qui me sortaient de ma zone de confort et qui vont m’avoir permis de grandir en tant qu’entrepreneur! En parallèle à mes ouvrages créatifs, j’ai fais de la traduction de patrons pour d’autres designers… pas d’une langue à l’autre, mais d’une discipline à l’autre! Une expérience intéressante que j’espère avoir la chance de revivre dans l’année à venir!

Alors… est-ce que vous allez crocheter ou tricoter un La rose du rang?? Et vous voyez quoi dans l’avenir de mon petit univers de couleurs?

La rose de laine – #uglychristmas

Pour l’épisode de Noël de La rose de laine, j’avais eu la brillante idée de suggérer qu’on se lance un défi dans le thème du « ugly Christmas sweater » (chandail moche de Noël) en utilisant des fournitures douteuses de Dollarama.

Parce qu’on avait pas le temps de faire des #uglychristmassweaters…

Vous avez envie d’afficher votre esprist de Noël? Et bien ne cherchez pas plus loin, je vous offre le patron!

Patron – Col festif

Matériel
Crochet 10 mm
Laine #5 ou #6 (tenue à double brin) – J’ai utilisé de la Lion brand homespun en vert forêt (environ 160 mètres)
Laine à pompons blanche (1 balle de 100g)
Laine contrastante (pour les pompons) (moins de 50g, au choix)
Aiguille à laine
Aiguille à coudre
Fil à coudre
Pompons d’artisanat (en quantité industrielle)
Gros grelots de Noël (4)
Ciseaux
Patience et volonté de fer… parce que la laine à pompon fuzzy… ouf.

Abbréviations
CP – couleur principale (vert)
CC – couleur contraste (blanc fuzzy)
b – bride
demi-br – demi-bride
ch – chaînette

Instructions – Le col est crocheté en ronds continus sans joindre au début de chaque rond. La tension est de 7 mailles par 6 rangs de CP en brides pour un carré de 10 cm. Les dimensions finales du col sont de AA cm de large par BB cm de hauteur. Vous pouvez facilement ajuster la taille du col en réduisant (ou augmentant) le nombre de mailles de départ.

Rond 1) Avec CP, faites une chaînette de 60 mailles et joindre pour travailler en rond (60)
Rond 2) b tout le tour (60)
Rond 3) demi-br tout le tour (60)
Rond 4) demi-br dans le 3e brin, tout le tour (60)
Rond 5) b tout le tour (60)
Rond 6) demi-br tout le tour (60)
Rond 7) demi-br dans le 3e brin, tout le tour (60)
Rond 8) b tout le tour (60)

Changez pour CC et faites 12 ronds en demi-br. Fermez l’ouvrage et rentrez les fils. Repliez cette portion de l’ouvrage vers l’intérieur en laissant environ 5 cm de bordure à l’extérieur.

Finition
Prenez un fil de 2 mètres de CP pour coudre la portion CC à l’intérieur du col en prenant soin de laissez deux brins d’environ 25 cm de fil CP pendre à l’avant. Faites un noeud à chacun de ces brins pour qu’ils ne puissent pas resserrer le col.

À l’aide du fil à coudre, ajoutez des pompons tous le tour de votre ouvrage (ou juste à l’avant si vous êtes un peu paresseux comme moi et que vous vous dites que de toute façon vos cheveux vont cacher la nudité arrière du col).

Avec ce qui vous reste de fil fuzzy (ou avec autre chose si vous voulez éviter la multiplication des peluches… o.m.g) et une seconde couleur contrastante, faites deux gros pompons sur lesquels vous allez coudre deux grelots. Coudre ces pompons aux cordons CP laissez à l’avant du col.

Rentrez tous les fils qui traînent et traumatiser allègrement vos enfants, vos voisins… et votre déneigeur!!

Mais c’est quoi qu’elle fait déguisée en sapin de Noël!?
– Déneigeur anonyme

Un petit cadeau pour Noël!

Le mois dernier, Sandra de L’amas de laine nous a offert un super dessin à colorier basé sur une de mes photos de mes petits morts-vivants effrayants. Après avoir discuté technique avec elle, j’ai voulu vous en faire une pour Noël… et mes tentatives ont été…

Infructueuse.

Sandra m’a donc prise en pitié et nous a préparer un deuxième dessin à colorier! Et nous vous l’offrons pour bien commencer le mois de décembre!

Cliquez ICI pour télécharger la page à colorier!