Interlude créatif – The last campfire

** CLick here for the English post **

Même si j’adore les grandes aventures, j’apprécie aussi les jeux moins long et un de ces jeux que j’ai exploré récemment était The last campfire.

Si je m’attendais à un petit jeu de casse-têtes colorés, peuplé de personnages attachants, je ne savais pas que j’aurais aussi droit à une exploration assez profonde de thèmes aussi sérieux que la solitude, la dépression, la peur… c’était amusant, mais aussi assez déstabilisant.

Mine de rien, la conclusion de l’aventure est restée avec moi pendant plusieurs jours alors j’ai décidé que c’était probablement un signe de l’appel du « fan art »! J’ai donc commencé l’aventure en peinturant les petits yeux de l’adorable petite bestiole.

Une fois les yeux terminé, j’ai créé la base de la poupée avec mon patron habituel… cette fois-ci le défi se trouvait vraiment au niveau de l’habillement…

Au final, j’ai commencé la tunique par le bas en espérant avoir monté assez de mailles pour obtenir l’effet désiré… j’ai recommencé 6 fois.

Pire encore, au moment où j’ai pris cette photo, je voulais simplement abandonner parce que je n’étais toujours pas satisfaite du résultat. Il faut dire que j’étais un peu gauche au moment de créer l’ouverture pour le visage, c’était croche, j’étais mal assise sur ma vielle chaise de cuisine à mon mini bureau… Bref, ça n’allait pas du tout à mon goût.

Mais tant qu’à m’être rendue aussi loin dans le projet, je me suis dis que je ne perdais pas grand chose à faire quelques rangs de plus pour voir ce que ça donnerait une fois terminé.

Mais honnêtement, je n’ai été soulagée qu’une fois après avoir ajouté les accents de couleurs! La bordure ajoutée à l’ouverture corrigeait la « crochitude » qui me dérangeait tellement, la petite bordure du bas ajoutait vraiment un bel effet de finition et je n’ai pas trop manqué mon coup avec les accents blanc de la capuche…

Rendue là, j’ai vraiment eu un revirement à 180 degrés de mon niveau d’appréciation pour mon projet… je suis maintenant en amour!

Pour finir, j’ai ajouté le sac et les petits bras… après avoir sérieusement paniqué parce que je n’avais pas fait d’ouverture pour les bras dans la tunique. Et je n’avais vraiment pas du tout envie de recommencé.

Comment j’ai résolu ce problème? J’ai simplement cousu les bras sur la tunique et au travers du corps, après tout la poupée est pour moi et je n’ai pas du tout l’intention de m’amuser à la déshabiller lol!

Au moment d’écrire ces lignes, j’achèvais tout juste la petite « Ember » et je l’aimaise tellement que j’avais déjà peint les petits yeux pour faire le personnage « Vagabond » de l’histoire et quelques heures plus tard, j’avais la deuxième petite poupée en main!

J’ai eu vraiment beaucoup de plaisir à faire ce petit projet pour moi! Je me demande si le temps n’est pas enfin venu pour moi de sauter à pieds joints dans un univers légendaire que j’aime énormément… devinez-vous lequel?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 

Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s