Connaissez-vous Béa?

Bien que ces jours-ci je me concentre davantage sur mes miniatures, un modèle de poupée auquel je reviens très souvent est celui de mon adorable Béa.

cover13

Lorsque j’ai conçu Béa, mes princesses monstres étaient à l’âge où leur plus grand bonheur était de jouer à habiller leurs poupées et de se costumer. J’avais donc pensé que ce serait amusant de concevoir une poupée avec des costumes simples à faire, mais avec de belles couleurs… et bon, j’ai besoin de très peu d’excuses pour décider de faire une licorne arc-en-ciel hihi!

Un des éléments qui reviens dans plusieurs de mes patrons est que le simple fait de jouer avec les couleurs peut changer du tout au tout le résultat final. Ainsi, en jouant sur les couleurs, Béa change complètement d’apparence! Le patron de base inclus la version grenouille, renard et licorne.

Deux ans plus tard, j’ai eu envie de remettre ce patron en valeur en ajoutant quelques costumes et c’est ainsi que la version costumes d’hiver a pris forme avec les costumes de renne, d’ours blanc, de manchot et de lutine de Noël.

cover2Encore une fois, en jouant sur les couleurs et les formes on obtient un résultat totalement différent! 

Est-ce que vous me voyez venir avec mes gros sabots? Et oui, deux ans après la version d’hiver… j’ai eu envie d’ajouter encore quelques options dans la garde-robe de la jolie Béa! Avec l’automne qui cogne à notre porte, je me suis dis que Béa pourrait vouloir quelques options plus classique de costume pour l’Halloween qui s’en vient!

coverlogo

Cette édition spéciale Halloween comprend les instructions pour réaliser la poupée ainsi que le costume de sorcière, de chat noir et/ou de monstre! Si vous le désirez, vous pouvez également vous procurer les trois versions et profiter d’un rabais très substantiel!

Alors visitez Bea sur Ravelry et profitez en pour l’ajouter à vos favoris pour la faire rayonner… ou ajoutez la à votre collection!

 

Interlude créatif – Supernatual

**Click here for English**

Après 15 années de rebondissement, la série Supernatural prendra fin. Au fil des années, plusieurs personnages sont venus s’ajouter à cette famille de chasseurs de monstres, mais au centre de toutes ces aventures se trouvent les frères Sam et Dean Winchester.

Fun Fact, lorsque j’ai commencé cette série de billets fan art avec The Witcher, je m’étais promis de m’attaquer à Supernatural toute suite après… puis j’ai oublié! Je sais, je sais… je dois réellement manquer d’idées pour les échappées comme ça! 😉

Au travers de la série, j’ai adoré vraiment plusieurs personnage en plus des deux frères Winchester, mais pour que le projet demeure relaxant et amusant je ne pouvais pas m’imposer de tous les crocheter…

Les incontournables ont été les premiers à être crochetés, faisons coucou à Sam et Dean!

samdeanlogo

samprogresslogoJ’ai eu droit à un beau petit défi avec ces poupées; je n’avais jamais fait de veste/chemise à cette échelle avant! Le plus grand problème quand on travaille avec des poupées miniatures, outre la petitesse en soit, c’est qu’on ne peut pas vraiment faire de manches dans lesquelles enfiler les bras; le vêtement serait trop épais pour la poupée et le personnage aurait perpétuellement les bras en T. Mais je voulais vraiment qu’on voit la veste ouverte sur l’avant et le col replié…

PerfectCastiellogoC’est un peu gênant de constater à quel point je suis contente de mes petites chemises! Et le fait de réussir ce tour de maître (je suis vraiment vraiment fière) m’a aussi donner confiance pour faire correctement ce prochain personnage…

Bien qu’il soit arrivé plus tard dans la série, force est d’admettre que Castiel s’est fait une place de choix au sein de l’équipe « Free Will » et que Supernatural ne serait pas pareil sans lui! 

eyeslogoEt finalement, je ne pouvais pas vivre cette première aventure dans l’univers de Supernatural sans faire mon personnage favoris… Le démon Crowley! Mais pour ça, j’avais besoin d’une paire de yeux rouge… j’ai donc du improviser!

Je crois que si l’expérience était à refaire, j’aurais besoin de meilleure peinture et de scellant… mais comme je ne suis pas de nature patiente et que j’avais vraiment très hâte de faire mon petit Crowley, j’ai plutôt utilisé du vernis à ongle! Il faut sabler la surface des yeux avant pour que la peinture (ou le vernis) colle bien à la surface, mais sommes toute j’aime beaucoup le résultat.

crowleyhandlogoPour ceux qui, comme moi, viennent de découvrir un monde infini de possibilité je vous conseille vivement de laisser le tout sécher complètement avant d’utiliser vos yeux personnalisés. J’ai appris à la dure que de tripoter les yeux pas tout-à-fait sèches ne faisait que rallonger le temps d’attente!

Et c’est ici que l’aventure Supernatural (au crochet) prend fin pour le moment! Car comme je le mentionnais au début, en quinze année d’aventures… j’ai été marquée par beaucoup plus que quatre personnages!

4boyslogo

Qui aimeriez-vous voir dans un interlude créatif Supernatural prise 2?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 

Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Notre Univers au crochet… Julie Desjardins de ACCROchet!

*Click here for the English post*

Dans le cadre de mon projet Notre Univers au crochet, j’ai eu la bonne idée d’approcher Julie Desjardins (ACCROchet, Francrochet) pour lui proposer de crocheter l’Univers Francrochet. Je ne croyais pas que l’idée serait accueillie avec autant d’enthousiasme!

Sunset Boulevard (1)
Cliquez pour découvrir le patron sur Ravelry! Click to see the pattern on Ravelry!

C’est donc avec Julie que nous commençons l’aventure Francrochet pour les chroniques Notre Univers au crochet! Vous ne connaissez ni Francrochet ni Julie? Cliquez ici pour les découvrir au travers d’une amusante mini entrevue! Continuez votre lecture pour en savoir un peu plus sur mon processus créatif au travers de ce projet.

censoredPremièrement, après avoir pris quelques informations, je me suis mise à la tâche. Julie voulait libérer sa licorne intérieure… tout en étant nue. Je me doute bien que c’était lancé à la blague, surtout pour que je me sente à l’aise d’habiller la pauvre poupée le plus facilement possible, mais l’idée est restée… Ce qui m’a menée à mon premier croquis

Malgré que mon talent soit clairement ailleurs, je trouve que faire des croquis avant de commencer un projet est à la fois rassurant et relaxant. J’ai davantage l’impression de savoir où je m’en vais avec mon crochet!

Me basant toujours sur mon modèle de mini poupée (patron Petite Ménagerie), une fois la poupée de base réalisée il ne restait plus qu’à la transformer en Julie. Comme Julie voulait être une licorne, j’ai pensé à mon projet licorne pour le Festival de la p’tite laine 2019… et quelles couleurs Julie voulait? Noir et couché de soleil…

Et quelques mailles plus tard… Mini Julie est toute prête à se rendre dans sa nouvelle demeure!

done

Mais pas si vite! Vous vous souvenez que Julie voulait une poupée toute nue? Mais je trouvais ça vraiment plate d’un point de vu créatif de ne pas lui faire la jolie petite robe qui s’agencerait avec les oreilles de licorne… mais une requête précise de même, c’est difficile de ne pas la respecter…

Je suis une troll, je sais!

Tout comme dans mes petits projets fan art, ce n’est qu’en jouant sur les couleurs et les détails que j’ai pu rendre Mini Julie vraiment unique… et quand on connait Julie, on la reconnaît!

JulieandKarineVous voulez découvrir Julie? Visitez les liens ci-dessous!

ACCROchet rond

tinydots

Vous êtes un artisan ou œuvrez au sein d’une entreprise du milieu de la laine et vous aimeriez faire l’objet d’une de mes chroniques « Notre Univers au crochet »?
Remplissez un formulaire pour participer!

 

Interlude créatif – Miraculous – Les aventures de Ladybug et Chat Noir!

Depuis que nous sommes abonnés à Netflix il n’y a pas que les parents qui font des découvertes, les enfants s’amusent beaucoup à découvrir de nouvelles séries et l’une de ces séries qui les a vraiment accrochés est Miraculous – les aventures de ladybug et chat noir.

1Je vous épargne le synopsis de la série, mais j’avoue que les enfants ont déjà « binger » des séries pas mal plus plate! Et si papa se retrouve toujours figé dans le salon pour savoir ce qui va se passer avec l’héroïne au yoyo magique… c’est peut-être signe que la série a du potentiel hihihi! Personnellement, ce que j’aime bien de la série c’est que les héros ne sont pas parfait et, malgré la magie omniprésente dans les différents scénarios, mes enfants n’ont pas de misère à s’identifier aux personnages.

3Récemment les filles ont repris la série du début et écouté à la suite tous les épisodes des saisons une à trois et comme j’étais justement en plein dans mes projets fan art… je n’ai pas pu résister à crocheter les deux principaux personnages de la série! Je suis particulièrement heureuse du rendu des cheveux de Chat Noir. 

Mon seul regret ici est que ce n’est qu’une fois les personnages terminés que j’ai réalisé que j’aurais probablement du utiliser des yeux de couleurs… et je dois admettre que je n’ai pas eu le courage de leur découper de petits masques pour protéger leur identité. Mais si je me fis à la vitesse avec laquelle ces petites poupées sont disparues de ma table de travail, je crois pouvoir dire que j’ai réussi!

2

Et par chez vous, c’est quoi LA série que vous vous êtes surpris à aimer?

tinydots

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 
Plusieurs modifications ont été faites au patron dans le cadre de ce projet.

teaser

Notre Univers au crochet… une nouvelle aventure!

*Click here for the English version!*

Il y a un moment que je jonglais avec le concept de faire des minis à l’effigie de personnalité du monde de la fibre, mais j’avais un peu de mal à bien organiser mes idées en un projet cohérent. Vous aurez peut-être déjà vu passer mes chroniques « Fan Art » et ce que je vous présente ici c’est un peu la même chose, mais au lieu de personnage de fiction, je m’amuse à crocheter des artisans de notre univers laineux.

logoroundLa première ayant joué le jeu c’est… moi-même hihi! Et oui, lorsque j’ai fais ma petite poupée colorée dans le but d’en faire un peu mon avatar, je ne me doutais pas que ce serait elle le premier pas dans l’aventure que je vous présente ici.

pikalogoÀ l’époque mes filles étaient dans une phase Pokémon assez intense, je m’étais donc amusée à faire un petit costume de Pikachu à ma mini-moi et j’ai presque eu envie de me faire plein plein de costume… Mais disons que j’ai rapidement été rattrapée par le manque de temps pour tout faire et le projet a été remisé. Mais c’est tellement choux… je vais surement remettre ça! Zut, j’ai déjà plein d’idée… lol!

christine2logoPar contre, j’ai utilisé l’idée de costume pour faire la mini de ma bonne amie Christine! Avec son petit costume de Totoro, c’est une de mes minis préférée… et je pense que Christine était contente de la recevoir! Et la photo ne le montre pas, mais c’est un T-shirt de Totoro que Christine porte sous sa superbe veste au tricot!

minirosedelainelogoC’était au même moment où Sandra de L’amas de laine et moi étions en plein exercice de création du podcast La rose de laine. Si le projet n’aura malheureusement pas pris son envol, Sandra aura tout de même toujours sa mini San en souvenir!

Et mini moi portera très fièrement les adorables mini pantoufles confectionnées par Sandra!

Est-ce que vous voyez l’élément comment à tous ces minis projets? Je me suis amusée, je ne me suis pas sentie stressée et j’ai accroché un sourire a des belles personnes! C’est donc ce qui m’a donné envie de pousser l’exercice plus loin, sans toute fois tomber dans le piège de la pression qui pourrait faire surir l’expérience. 

Alors, resté à l’affût pour mes petites chroniques à venir… qui sais QUI nous crochèterons dans l’avenir!

tinydots

Vous êtes un artisan ou avez un commerce oeuvrant dans le milieu de la fibre et vous voudriez être mis en vedette dans une chronique Notre Univers au crochet? Remplissez un formulaire!!

Pst, si vous voulez faire votre propre mini, le patron de base est disponible sur Ravelry!

Petite ménagerie || Little menagerie
Petite ménagerie || Little menagerie

Le retour à la normale… ah ouin?

Depuis mars, routine et normalité sont disparus de notre foyer comme de celui de toutes les autres familles au pays. Si nous avons eu la chance d’être dans une région plutôt épargnée par la pandémie, il demeure que nous avons du reconstruire non seulement nos habitudes, mais surtout la petite routine de nos petits monstres qui sont rentrés à la maison le soir sans savoir qu’ils ne retourneraient pas en classe avant plusieurs semaines.

Je le sais plus comment poliment te faire comprendre de prendre la porte!!!!

Pire, les miens ne sont pas retournés avant la semaine dernière… et à l’aube de la rentrée pour l’année 2020-2021, le stress était tangible. Au final tout se sera très bien passé, outre la nouveauté de jouer à « je mets, j’enlève, je remets » mon masque.

C’est donc le retour à la normal pour moi qui travaille de la maison. Le retour du silence et de la tranquillité si propice à la création. Mais est-ce qu’on peut réellement parler de retour à la normale étant donné le contexte actuel? Est-ce qu’on DEVRAIT? Parce qu’au delà de la vie qui reprend tranquillement le dessus sur l’horreur des mois passés, l’anxiété est une compagne qui s’accroche.

Un petit café avant de partir? Trois café plus tard, une autre pointe de tarte, tout le monde en pyjama… et elle est encore là. Bref, on a tous déjà eu de la visite comme ça! Et l’anxiété c’est un pot de colle tenace.

Enweille, CRÉATIONNE DE QUOI GO!

Pourquoi je vous parle de ça? Parce que ce qui m’a frapper le plus dur lorsque j’ai mis mes monstres dans le bus pour la rentrée, c’est la vitesse à laquelle je me suis mise à faire les 158 listes de choses à faire, de chose que je DEVAIS absolument accomplir avant d’aller les cherchées à l’école pour le dîner, puis ce que je DEVRAIS absolument faire pendant l’après-midi avant leur retour.

Respirer, reprendre le contrôle de mon temps, profiter… euh non, c’est jamais sur la liste ça.

Nah, sérieux ça va bien hein…

Donc, quand je me suis assise avec tout mon matériel, mon agenda, mon cahier à dessin, tout ce TEMPS et toute cette SOLITUDE… rien. Rien sauf l’anxiété pot de colle, bien installée dans mon fauteuil avec un petit sourire qui veut surtout dire:

« Ahhh, c’est cute, tu pensais que tu allais travailler… naaaaah, regarde on va jaser de comment est-ce que t’es un échec cuisant parce que tes enfants sont à l’école avec pas assez de masques, de purell, de suit hazmat PIS en plus ça fait des MOIS que tu fais croire à tout le monde que si tu ne fais pas de patron en ce moment c’est parce que les enfants sont dans tes pattes… mais au final c’est parce que t’as pas de talent! »

L’anxiété de performance, le syndrome de l’imposteur PIS le stress… vraiment un excellent cocktail pour échouer lamentablement l’appel de l’inspiration. C’est bientôt l’automne, c’est LA saison du tricot/crochet qui reprend… il faut, il faut, il FAUT.

Ouais, mais non.

Ce qu’il faut, c’est laisser la place à l’inspiration en se concentrant sur des projets stimulants (pis j’ai de quoi de le fuuuuuun qui s’en vient…!!!), et en profiter pour remettre de l’avant des patrons existants! Et puis bon, j’ai aussi le cerveau qui explose d’idées pour ma petite chronique de fan art… Des choses amusantes, mais pas nécessairement rentables. Et je pense que je m’en fou? Je veux dire, si mon emploi « normal » de 9 à 5 me causait autant de stress… est-ce que j’y resterais? Là j’ai la chance de pouvoir me gérer moi-même! Alors je vais faire une EXCELLENTE patronne de moi-même et me donner du lousse hihihi!

Au final, éviter le retour à la normale quand la normale tue ta créativité… c’est pas si mal!

Parce qu’avant tout créé doit faire du bien!

Interlude créatif – Harry Potter

** Click here for the English version **

Malgré les controverses entourant l’auteure de la série, il demeure que l’histoire d’Harry et compagnie aura marqué l’imaginaire de beaucoup. Mes enfants adorent la série, ma grande à lu et relu les romans et nous écoutons souvent les films. Et comme je préparais une petite collection surprise pour mon amie, elle aussi fan de la série, il semblait logique de faire un petit virage fan art vers l’univers fantastique de Poudlard.

Je dirais que le plus difficile dans l’exercice aura été de réussir à broder les petites cravates aux couleurs de Gryffondor et Serpentard… et les fichus lunettes de Harry! Puis mon amie a éclaté de rire en m’expliquant que Ron fesait un « duck face » et depuis je ne vois QUE ça, même après lui avoir broder une petite bouche rose. Bon, ça ne sera surement ni la première, ni la dernière fois que Ron fait le pître…

Niveau de difficulté fois mille, la broderie. Il faut dire que je n’ai que peu de patience et que j’ai beaucoup trop de pouces pour faire un travail de précision sur une si petite figurine. Par contre, c’était impossible cette fois-ci de me rabattre sur la feutrine, parce que ça aurait été encore pire à manipuler. Alors même si Harry n’a pas les lunettes les plus rondes jamais brodées… je crois m’être acquittée de la tâche avec succès. En tout cas, tout le monde a reconnu les personnages; c’est pas mal l’objectif de base d’un projet de fan art.

Bref, un petit « Golden Trio » réussi… mais le projet était-il déjà terminé? On s’entend que j’aurais pu faire des dizaines de personnages pour avoir une collection vraiment complète, mais nous serions vite tomber dans le stress et le projet aurait perdu tous les aspects positifs de mes petits interludes créatifs. Par contre, est-ce que l’histoire aurait réellement été la même sans le célèbre petit blondinet antipathique? Bien qu’il est l’air beaucoup plus sympa en version crochetée, je suis pas mal certaine que le petit chenapan cache bien des surprises dans sa manche… hihihi! 

Maintenant que ces quatre petits personnages sont prêts à se rendre à leur nouvelle demeure, vous comprendrez que je vais devoir répéter l’exercice au moins deux autres fois pour mes deux petites fans ici à la maison. Si je m’y mets maintenant, elles ont peut-être une chance de les retrouvés sous le sapin pour Noël!

Êtes-vous un adepte de l’univers d’Harry Potter?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 
Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Interlude créatif – Ponyo

**Click here for the English version**

Depuis quelques semaines déjà, certains classiques d’animations du studio Ghibli sont disponibles sur Netflix… pour le plus grand bonheur de mes petits monstres et de moi-même.

De la plus jeune jusqu’à l’adolescent, mes monstres ont dévorés les différentes œuvres et c’était vraiment agréable de partager ces moments avec eux. ponyo

L’un de ces classiques est Ponyo l’adorable petite princesse des mers.

La beauté dans le fan art c’est que le seul but de l’exercice est d’avoir du plaisir et de faire plaisir. Avoir du plaisir et faire plaisir… juste ça, rien de plus. 

Il faut comprendre que lorsqu’on transforme son passe-temps en entreprise, la pression pour que chaque maille crochetée ou tricotée mène à la création d’un patron, ou à une vente quelconque, est plus que présente.

Je savoure donc pleinement ces petits interludes créatifs qui me permettent de mettre la pression à « off » le temps d’un projet.

On me demandait récemment quel était le truc pour faire un fan art réussi. La réponse est simple, il faut qu’on s’amuse et que la vue de notre création nous rappelle l’oeuvre originale tout en éveillant un sentiment de fierté de l’avoir repensé à notre sauce!

Au final, la seule personne qui peut réellement vous dire si votre projet est réussi, c’est vous-même. Personnellement, je trouve que lorsqu’on cherche à reproduire de façon complètement identique un image existante, on s’éloigne de l’exercice amusant. 

Présentement je m’amuse beaucoup à adapter mes miniatures à différents personnages, mais l’exercice peut se faire sur tous les médiums et à différentes échelles; les seules limites sont celles que vous vous imposez!

Alors… Quel sera votre prochain projet fan art?

Découvrez le patron à la base de ce petit interlude créatif!

Petite ménagerie || Little menagerie
Petite ménagerie || Little menagerie

J’ai transformé ma passion en travail rémunéré!

**Click here for the English version **

Avec plein de sourires et un enthousiasme débordant… et ensuite je pourrais vous vendre mon manuel qui vous aiderait à devenir riche grâce à votre passion pour seulement trois paiements de 49.99$ au lieu de 150$ si vous vous abonnez à mon info-lettre! Remarquez, je ne me moque pas ici des coach professionnels qui ont réellement maîtriser l’art d’accompagner des entrepreneurs dans la réalisation de leur plein potentiel. En fait, ce n’est même pas le sujet de ce billet. 

Non, aujourd’hui je voudrais revenir sur le vieux dicton selon lequel « Si tu aimes ton travail, tu ne travailleras aucun jour de ta vie! ». Tsé, parce que t’aimes ça, donc c’est pas un travail.

Avant la pandémie, je travaillais pendant que les enfants étaient en classe et le soir, quand tout le monde était enfin au lit, je m’installais confortablement avec un projet et je relaxais. En pleine pandémie, j’ai arrêté de relaxer parce que je devais reprendre le temps « perdu » pendant la journée.

Les mailles travaillées une fois les enfants couchés, pendant une pause d’école à la maison, ou pendant que Papa est un peu disponible pour éteindre les feux… sont devenues tellement plates. Épuisée, il fallait quand même trouver des formes, des lignes originales, qui vendraient. 

Parce que, tsé, maintenant, je tricote pour faire des sous. Si ce sentiment montait déjà avant 2020, depuis que la pandémie fait rage il m’étouffe carrément. Le soir arrive et je n’ai pas envie de sortir mes aiguilles ou mes crochets. C’est vraiment incroyable pour moi car il n’y a pas si longtemps, ne pas avoir envie de tricoter ça aurait été la même chose à mes yeux que de ne pas avoir envie de respirer!

C’est un peu pour ça que le rythme de publication de mes patrons a diminué depuis quelques temps. C’est difficile de créer des patrons intéressants quand l’inspiration n’est pas au rendez-vous et l’inspiration ne peut pas être de la partie quand on rejoint le match à reculons. 

Bref, je suppose que mon conseil principale, et GRATUIT, est que vous devez absolument préserver un peu de la magie qui rend notre activité amusante si vous décidez de transformer un passe-temps ou une passion en source de revenus! 

Ça te parle? Parcours le blogues à la découverte de mes interludes créatifs. C’est ma façon à moi de garder conserver magie! 

Interlude créatif – The Witcher

86318067_609882119831022_1288318299913846784_n

**Click here for the English post**

Ici vous pouvez voir la superbe chevelure à la Raiponce de notre Geralt.. et aussi l’enchantement que ce dernier ressent à l’idée de tenir « l’Enfant » sur ses genoux.

Il y a un moment, j’ai publié un court article à propos du « fan art » en mentionnant que c’était quelque chose qui m’amusait bien, mais qu’au final pour des raisons de « je ne veux pas me faire actionner » je ne ferais pas de patron de personnage sous licence. Depuis, j’ai eu beaucoup de demande d’informations sur mon petit Geralt et j’ai eu plusieurs discussions enrichissantes avec des crocheteuses qui aiment aussi ce type de projet.

Depuis, j’ai terminé mon petit sorcelleur et son barde (version Netflix)! Le pauvre Jaskier était pas mal déconfis lorsque j’ai couper la chevelure de princesse de Geralt…

86356665_2626425564269744_8533175834679181312_n

Et Geralt est tellement patient de nature… je le soupçonne même d’être un petit peu fâché envers moi parce que j’ai décidé que Roach avait besoin d’avoir une présence plus… colorée… comme celle d’une licorne arc-en-ciel.

86710509_2796926833728957_3572471969095876608_n
Geralt perd patience quand Jaskier décide qu’il est impensable d’abandonner ses cheveux de princesse…

86809046_195178565197157_5808186559026954240_n86351058_3544328312304667_6225514155923734528_n-1J’ai eu tellement de plaisir à faire ces petits personnage, je ne voulais pas que l’aventure se termine alors j’ai décidé de faire une petite Yennifer! J’avais les yeux parfait dans ma réserve… mais pas la patience de lui faire une robe à la hauteur de sa flamboyance haha!

witchernetflix

Ce qui m’amuse dans le fan art c’est l’absence complète de pression. Et oui, même si je souhaite quand même que la personne à qui je vais les offrir sera heureuse, la pression d’écrire un patron n’est pas là. Parce que je préfère ne pas trop jouer avec le feu. Droits d’auteurs obligent, et en plus si je veux qu’on respecte les miens, je suis mieux de respecter ceux des autres!

N’empêche qu’il n’y a rien de plus facile, pour s’amuser un peu que de jouer avec les couleurs, improviser un peu et transformer mon patron de minis favoris… devinez-vous lequels de mes patrons a été la base de ces adorables petits personnages? Découvrez-le ici… et si vous jouez le jeu du fan art vous aussi, je veux voir ça!