Interlude créatif – Cosmic star heroine

**Click here for English**

Je mentionne souvent que je suis un personne qui multitâche… Il est donc très courant pour moi d’avoir plusieurs projets en cours en même temps. Par contre, entre la gestion des médias sociaux pour La rose du rang, les chroniques « Notre Univers au crochet » et la rédaction de mon prochain patron, j’essaie de me garder du temps pour mes petits moments d’aquarelle, mais aussi pour m’évader dans l’univers des jeux vidéos.

Suite à une recommandation sur Youtube (j’oublie de qui exactement… mea culpa), j’ai téléchargé le jeu Cosmic star heroine via le eshop de Nintendo.

Un petit jeu d’allure rétro tout à fait charmant!

Je l’avoue, j’en suis maintenant à deux ou trois heures d’aventure avec Alyssa L’Salle et je m’amuse bien! J’ai donc eu envie d’en faire la vedette d’un de mes projets fan art!

La première chose que j’ai fait en prévision de ce projet est de vérifier les yeux de notre petite Alyssa. J’ai été bien contente de voir que j’allais encore devoir mettre à contribution mes grands talents de peintre!

Une fois les petits yeux de la bonne couleur, je suis passée à la sélection des couleurs pour la poupée elle-même. Malheureusement je n’avais pas la bonne teinte de bleu/mauve pour faire son manteau, mais sommes-toute je crois avoir réussi à trouvé un bon remplacement.

J’avoue que ce qui m’intimidait le plus dans ce projet était la chevelure impressionnante d’Alyssa parce que le reste était plutôt simple. En fait, si vous connaissez un peu mes patrons, vous avez peut-être remarqué que je préfère les coiffures simples.

C’est un peut-être un peu par paresse, mais en fait c’est simplement que je préfère les poupées plus simples!

Par contre, je ne voulais pas sacrifier les cheveux d’Alyssa simplement pour aller plus vite.

Une fois les cheveux fait, je trouvais qu’il lui manquait un petit quelque chose… et c’est là que je me suis souvenu de son petit béret… trois coup de crochet plus tard, j’avais terminé pour vrai!

J’en suis environ à la moitié de l’aventure d’Alyssa, et même si le jeu n’invente rien de nouveau, il me permet de passer un moment à m’amuser et relaxer sans trop me casser la tête.

On s’entend qu’en ce moment, ça n’a pas de prix de pouvoir s’évader quelques instants!

Je suis bien curieuse de connaître vos coups de cœur côté jeux vidéos? N’hésitez pas à me laisser en commentaire les jeux que vous aimeriez me voir traduire au crochet hihihi!

This image has an empty alt attribute; its file name is tinydots.png
Découvrez le patron utilisé comme base pour ce projet!
This image has an empty alt attribute; its file name is teaser.jpg
Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Pseudo interlude créatif? « Among us »

**Click here for English**

Je dois débuter ce billet par une confession qui risque de complètement faire dérailler ma série d’interludes créatifs:

Ce petit projet fan art n’est pas tellement un interlude créatif sans pression parce qu’au final je ne suis pas réellement fan du jeu (jamais joué!) et que je me cherchais surtout un petit projet pour faire plaisir à l’AdoMonstre.

Il faut dire que j’ai déjà plusieurs fan art prévu qui me permettront de rendre mes petites monstres heureuses, mais je n’avais pas encore entrepris de fan art pour AdoMonstre… Ensuite j’ai réalisé que mes trois monstres aimaient le jeu et que si je ne voulais pas faire face à un incident diplomatique, je me voyais dans l’obligation de faire plus qu’une seule de ces petite « bines » douteuses.

Bien qu’il existe déjà plusieurs patron pour crocheter ces créatures, j’ai plutôt décidé d’y aller à ma façon… histoire de rendre l’exercice plus intéressant. Je pense ne pas être la seule qui tombe souvent dans le piège de vouloir justifier ou rentabiliser son passe-temps.

Les interludes fan art sont, après tout, supposés être des petits projets égoïstes avec lesquels je m’amuse SANS pression et SANS devoir produire un patron… au moins je vais avoir réussi à me forcer à NE PAS écrire le patron!

Je suppose que dans le cas présent, il s’agit un peu d’une imposture (hahahaha!) de ma part puisque ce projet avait un autre but que de simplement me permettre de m’amuser avec mon crochet.

Je sais, je suis hilarante. Mais farces à part… je crochète quoi pour le prochain interlude créatif!?

Qui est l’imposteur?

Interlude créatif – Ni no Kuni Wrath of the White Witch

Et oui, un autre fan art de jeu vidéo! Lorsque la switch s’est subtilement, mais très solidement, imposée dans ma petite routine, j’ai eu la chance de profiter d’excellentes recommandations de jeu pour ma collection. Ni no Kuni – Wrath of the White Witch était une des premières… toute suite après Skyrim.

Mais on s’est déjà entendu pour dire que non, je ne ferai pas mon perso de Skyrim en amigurumi de 3 pouces de haut. Non.

Je fléchis?

Revenons-en à Ni no Kuni! Encore une fois, j’ai choisi de me concentrer sur deux personnages seulement, histoire que le projet ne devienne pas trop lourd et stressant! D’abord, l’incontournable Oliver en costume de sorcier de l’autre monde.

J’avoue qu’à se stade ci, la poupée aurait pu aussi bifurquée et devenir Link… mais tomber dans le monde légendaire de Zelda sera pour une prochaine fois!

Contrairement à toutes attentes, j’ai eu de la difficulté avec la cape. Je l’ai d’abord fait trop petite, puis trop longue… puis de la mauvaise forme. Après plusieurs minutes censurée, j’ai finalement obtenu un résultat satisfaisant!

Ce qui me plait le plus est qu’une fois la cape cousue en place avec la petite broderie, le tissus a assez de corps pour être replié et donné l’impression que la cape flotte au vent.

Il faut avouer qu’il a fière allure mon petit Oliver! Mais malgré tous les petits détails de ce personnage, c’est plutôt son compagnon qui m’a donner du fil à retordre!

Mon premier défi a été de trouvé les bonnes couleurs pour cette petite fée si particulière… J’ai hésité, mais j’ai finalement choisi d’y aller pour une version pastelle. Mais la toute petite balle de jaune pâle que vous voyez sur la photo? Yep, c’était tout ce qui me restait de cette couleur… et j’en avais à peine assez pour faire le nez de la petite bestiole!

Par chance, j’en ai trouvé une autre minuscule balle bien cachée dans ma réserve… fiou!

Je suis certaine que les habitués des amigurumi verront toute suite ma deuxième difficulté… En fait, comme le personnage a de grands yeux, j’ai choisi de lui peindre de grands yeux blanc avec une pupille noire. Yeux qui devaient biensûr être bien sèches avant d’être installés.

Alors en attendant que la peinture sèche, j’en ai profité pour avancer le petit personnage.

Je ne sais pas vous, mais moi je n’ai pas encore trouvé la façon magique d’installer des « safety eyes » APRÈS avoir terminé mon ouvrage. Je peux vous dire que j’ai eu quelques éclats de langage colorés. Souvenez-vous que je n’avais plus de ce jaune parfait…

Par chance, ce petit Mr Drippy est destiné à une adulte qui devrait être en mesure de s’abstenir de manger la chose et de subséquemment s’étouffée avec les yeux non fixés.

Sommes toute, je suis vraiment heureuse du résultat! Le jeu m’a offert plusieurs heures de plaisir dans un univers colorés et une histoire bien travaillée… et au travers de ce petit projet fan art, j’ai pu revivre cette aventure!

Avez-vous des suggestions pour une prochaine aventure? Et vous, quels jeux vidéos vous ont marqués?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 
Plusieurs modifications ont été faites au patron dans le cadre de ce projet.

teaser

Interlude créatif – Evoland 2

**Click here for English**

Depuis quelques années, la console Switch de Nintendo a fait son entrée dans notre foyer… puis trois consoles Switch lite parce que… les enfants sont pourris gâtés et que maman aussi aime bien jouer! Une de mes grandes faiblesses en lien avec la Nintendo Switch est la facilité avec laquelle on peut accéder à des jeux via le e-shop… et que parfois les jeux ne coûtent que quelques dollars (ou même quelques sous!).

Dernièrement, sur un coup de tête, j’ai acheté le jeu Evoland – Legendary edition qui comprend le premier jeu qui se complète en moins de 5 heures et le second qui lui est beaucoup plus complèt. Je ne me souviens plus quel youtubeur le recommandais et pour moins de 10$ je n’avais pas tellement de craintes de faire fausse route.

En gros, le jeu nous fait vivre l’aventure au travers de l’évolution des jeux vidéos et si j’ai bien aimé le premier jeu, je dois admettre que j’ai vraiment eu beaucoup de plaisir à vivre l’aventure du deuxième volume. On n’invente rien de particulièrement nouveau ici, beaucoup beaucoup de clins d’oeil et références populaire… bref, un petit bonbon divertissant!

J’ai donc eu envie d’en faire un petit projet fan art! D’autant plus que les petits personnages, bien qu’adorables, ne sont pas trop détaillés et me semblaient donc assez facile à faire.

Parce qu’on repassera avec l’idée de potentiellement faire mon personnage de Skyrim.

Le jeu nous présente plusieurs personnages, mais les seuls qui soient réellement mémorables sont ceux qui font partie de notre petite équipe… et l’opposant final. Donc cinq petits personnages… Encore une fois, le défi avec les poupées de cette taille sont les petits détails qui peuvent devenir difficile à traduire au crochet.

Quand j’ai ce genre de détails à ajouter, je reviens souvent à l’idée d’explorer des médiums différents pour les intégrer à mon projet. Par contre, je maîtrise quand même bien le crochet et j’ai un peu peur de détruire mon ouvrage en pataugeant dans une autre discipline que je ne connais pas… peut-être une prochaine fois… Reste que j’ai bien envie d’essayer la sculpture polymère lorsque j’ai des détails plus « mécaniques » à faire (équipement, boucle de ceinture… lunettes…)… à suivre?

Une fois mon petit Kuro terminé, j’étais vraiment heureuse du résultat… jusqu’à ce que je remarque la boucle de ceinture… Honnêtement, j’aurais pu le laisser comme ça, mais je me connais et ce détail m’aurait probablement hanté. J’ai donc tant bien que mal refait la broderie pour me rapprocher davantage de l’original.

Puis je me suis attaqué au prochain personnage… l’adorable petite Fina. Et c’est à ce moment précis que je me suis mise à regretter tous mes choix de vie. Finalement, le personnage était beaucoup plus détaillé que je ne le croyais! Reste que je demeurais bornée à faire les cinq petits personnages du jeu… j’ai donc décidé de peindre les yeux en prévision de les crocheter.

Depuis que j’ai découvert comment faire (merci Youtube), j’aime vraiment peindre les petits yeux pour qu’ils soient exactement de la couleur dont j’ai besoin! J’ai presque hâte d’essayer de faire des yeux encore plus détaillés!

Mais les choses se sont corsées lorsque j’ai repris mon crochet pour m’attaquer à Miss Fina. Premièrement, j’ai eu de la difficulté à trouver les bonnes couleurs pour le projet, puis j’ai réalisé que son costume était TRÈS détaillé et j’ai eu du mal à décider comment j’allais m’y prendre pour le recréé. À l’étape de cette photo j’étais prête à laisser tomber.

Mais ça aurait été une perte de temps incroyable de m’être rendue aussi loin et de ne pas au moins essayer de lui faire ses cheveux… Et bon, j’avais la couleur parfaite alors… 

Je ne suis pas fâchée de lui avoir fait ses cheveux et, après une bonne nuit de sommeil je dois admettre que je suis plutôt heureuse du résultat! Mais après avoir regarder plus attentivement les costumes des trois personnages restants, j’ai ressenti un énorme découragement et… tellement de pression.

Mais pourquoi je fais ces petits projets? Pour me détendre… donc si je décide que Kuro et Fina sont amplement suffisant pour venir s’ajouter au coin « Jeux vidéo » de la maison… ben that’s it!

Alors… quels jeux vidéo (PC ou Switch) me conseillez-vous d’essayer?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 

Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.