Comment ça va?

**Click here for English**

S’il y a quelque chose que 2020 nous aura appris c’est que c’est important de s’écouter et de prendre soin de sa santé mentale. Privilégier les choses qui nous font du bien, prendre soin de nos proches et trouver la force de ne pas paniquer avec ce qu’on ne peut pas contrôler.

Au delà des patrons, quand on crée un univers plein de couleurs et de légèreté c’est surtout ça qu’on « vend »… du beau et du coeur léger.

C’est facile de tomber dans le piège de s’interdire d’être autre chose qu’une licorne magique qui respire la légèreté 200% du temps.

J’ai donc choisi de m’accordé le droit de relâcher la pression et de me concentrer sur des projets qui m’apportaient à MOI un peu de couleur et de légèreté, même si ça voulait dire que je ne publierais que très peu.

Et j’adore ça. D’accord, d’un point de vue « business » ce n’est pas nécessairement un choix judicieux. Le marché est ainsi fait, les offres se multiplient et les patrons qui ne sont pas « tout frais sortis » sombrent souvent dans l’oubli. Par parce qu’ils ne sont pas beau, mais parce qu’ils se retrouvent cachés derrières les petits nouveaux.

Toujours est-il que je ne suis pas toujours une licorne pleine d’énergie magique. J’aime mon univers et c’est important pour moi de continuer à l’alimenter, mais si on ajoute à tout ça mon inconfort intense avec tout l’aspect « vente »… c’est facile d’en perdre mes couleurs!

Depuis que je nourris mon univers créatif en respectant mon rythme, je n’ai plus l’impression d’être au prise avec un parasite qui me vole toute mon énergie et ma créativité!

C’est un grand privilège que je puisse m’accorder le droit de ne pas devoir créer sous pression… et mon catalogue n’en souffre pas. Depuis les débuts de l’aventure La rose du rang, ce sont plus de cent patrons qui se sont ajoutés à ma collection… je vous assure qu’ils sont toujours aussi beaux, malgré leur âge hihihi!

Et ne vous en faites pas… il y aura encore du nouveau sur Ravelry, et peut-être même sur Etsy, éventuellement! Ça me fait toujours immensément plaisir de vous accompagner dans la création de votre petit univers en couleurs!

Et si pour l’instant mes petits billets fan art et ceux de Notre Univers au crochet vous fond autant de bien qu’à moi, n’hésitez pas à partager et à y laisser vos commentaires!

Découvrez ces patrons, et plus encore, en visitant les sections crochet et tricot!

Enfin un nouveau patron!

Par le biais de mes petits projets fan art je développe plusieurs petits éléments qui me permettent de personnaliser mes petits personnages. D’ailleurs je travaille présentement à élaborer un patron qui les regrouperait et qui vous donnerait la chance de confectionner vos propres poupées personnalisées.

Mais ce n’est pas pour demain lol!

Par contre, lorsque j’ai fais la poupée Aquarius dans le cadre d’un fan art Fairy Tail, je savais que l’adorable modèle de sirène ferait un patron idéal à ajouter à ma collection!

J’ai donc décidé d’utiliser mes notes pour l’écrire… et c’est donc ce nouveau patron de sirène de poche qui s’ajoute à ma collection aujourd’hui!

N’hésitez pas à le visiter sur Ravelry pour l’ajouter à vos favoris… ou à votre librairie!

Vous aimez les poupées miniatures? Découvrez ces autres modèles, et plus encore, dans ma collection!

Notre Univers au Crochet… Nadine et Danielle du duo Mère et Fille Tricots!

** Click here for the English post **

Dans le cadre de mon projet Notre Univers au crochet, j’ai la chance de découvrir sous un autre angle mes collègues du Collectif Francrochet, en avril c’est avec Nadine Taylor (la Fille) que j’ai discuté pour faire plus ample connaissance avec le duo Mère et Fille tricots! Pour lire notre entrevue, cliquez ici!

D’entrée de jeu, Nadine et sa maman ont un univers créatif tout en couleurs qui m’interpelle énormément.

Et quand Nadine m’a demandé si j’étais intéressée à confectionner mini Nadine selon son personnage de super héroïne dessinée par Gregory Woronchak (aussi sur Instagram).

Je n’ai eu aucune hésitation, j’ai trouvé ça TELLEMENT inspirant et énergisant! Je trouve même que j’ai réussi ma broderie… c’est pas peu dire hahaha!

Honnêtement, faire mini Nadine (et mini Danielle) a été un interlude créatif en soi!

Je me suis amusée dans un univers plein de couleurs et animé par une grande bonté humaine.

C’est au travers du collectif que j’ai découvert l’univers de Nadine et de Mère et Fille tricots, et immédiatement j’ai été très intriguée par leur Twiddles Muffs, un produit que je ne connaissais pas du tout et que je n’avais jamais vu avant.

D’ailleurs, Nadine nous en parle dans l’entrevue et je trouve que ça serait vraiment génial de l’aider dans sa mission 2021 de faire connaître le produit!

Partager!

Quand j’ai sorti mes crayons pour mettre en place les détails du projet, j’ai toute suite senti que je n’étais pas prête à manquer d’inspiration!

Si le concept pour mini Nadine est venu de lui-même grâce à l’illustration de Grégory, mini Doudou Danielle n’était pas moins inspirante.

Après tout, elle se concentre sur les peluches… ça vous surprend que ça me rejoigne? Hihi!

Même si je savais déjà que mini Danielle serait toute en douceur, je voulais absolument ajouter un petit clin d’œil aux délicieux patrons de bandeaux de fantaisies offerts par Mère et Fille tricots. C’est comme ça que la Mère du duo s’est retrouvée avec un petit diadème!

Nadine (Fille) et Danielle (Mère) de Mère et Fille tricots

Je suis complètement sous le charme! Je veux dire, un univers créatif qui offre des Twiddles muffs ET des lavettes à jurons québécois

Je vous conseille vivement d’aller explorer leur petit monde!

Vous voulez en découvrir plus sur Mère et Fille tricots? Visitez les liens ci-dessous!

Web Facebook InstagramRavelry

Vous aimeriez faire l’objet d’une des chroniques « Notre Univers au crochet » ?
Contactez La rose du rang pour en discuter !

Interlude créatif – My Hero Academia #1

** Click here for English **

Un des premiers animé japonais que ma grande a découvert a été My Hero Academia, d’abord en série animé, puis en version manga suite à ses demandes répétées d’en faire la collection. Elle dévore chaque tome qui lui tombe entre les mains!

Je savais donc que j’allais éventuellement explorer cette série dans le cadre d’un projet fan art, mais tout comme Fairy Tail cet série inclue une panoplie incroyable de personnage… il fallait donc choisir!

Évidement le héro de la série ne pouvait pas être mis de côté, ni son ami/tourmenteur d’enfance… les deux premiers personnages que j’ai crocheté ont donc été Midorya Izuku et Bakugo Katsuki!

Pour mini Deku, j’ai utilisé la même « recette de cheveux » que pour mini Natsu et mini Loke et je trouve le résultat vraiment adorable encore une fois!

Kacchan, par contre, a des cheveux un peu moins… volumineux alors j’ai du ajuster la recette.

À chaque fois que je travaille un fan art, je suis nerveuse de ne pas réussir à bien représenter les personnages. C’est parfois difficile de réconcilier les personnages avec mon style plus doux tout en lignes simples. Et j’étais particulièrement nerveuse considérant la personnalité explosive de Kacchan…

Mais la beauté de mes petits projets fan art est qu’au final la pression n’est pas énorme car je n’ai ni la pression de réussir à vendre un patron à des fans/pour des fans, ni la pression de devoir trouver preneur pour les poupées; elles sont déjà adoptées avant même que la première maille soit crochetée!

Je m’en tiens normalement à seulement deux poupées par projet; ça m’évite de me retrouvée devant un projet infini et perdre le plaisir de l’exercice. Par contre, ma grande affectionne particulièrement le personnage de Todoroki Shoto alors je me suis dis que ça complèterait bien son cadeau de fête.

Ce petit personnage comportait par contre plusieurs défis dont sa chevelure bicolore ainsi que sa brûlure au visage… mais je me suis dis que j’improviserais quelque chose le moment venu et que la première étape serait de lui faire ses petits yeux sur mesure.

Je suis malheureusement arrivée très vite au moment fatidique de trouver une solution pour le visage. Je ne voulais pas que la tache soit trop visible, ça excluait donc la peinture acrylique et la broderie.

De plus, je voulais avoir un certain contrôle sur la forme et la dimension de la brûlure ce qui aurait été compliqué à faire en choisissant de crocheter cette zone avec un autre fil.

J’ai donc pris mon courage à deux mains et sorti… le maquillage!

Je fais une parenthèse ici pour dire que je ne me maquille que peu/pas, mais par chance j’ai du maquillage pour mes petites crapules qui adorent se costumer et j’ai donc pu piger dedans en toute impunité! Le résultat est vraiment à mon goût et je vois tout un monde de possibilité s’ouvrir à moi… à suivre!

J’en était donc rendue au moment fatidique… mon petit Shoto avait besoin de cheveux (et de bras… et de sa veste, mais ces éléments n’étaient pas du tout problématiques eux… donc on en parlera pas haha!).

J’ai jonglé pendant un moment avec l’idée de crocheter le tout en deux parties, ou de recouvrir la moitié avec du fil rouge une fois la chevelure terminée… mais ça me semblait bien compliqué… et pas relaxant du tout.

Devant ma déconfiture totale et complète, une amie m’a demandé si je ne pouvais pas simplement peindre la chose?

Je vous confirme donc que pour une poupée de collection, qui ne sera ni mâchouillée, ni tripoter à longueur de journée, la peinture acrylique sur le coton… ça marche bien en titi pour les détails!

J’ai tellement la créativité qui se déchaîne en ce moment…

Même si ma grande à vu le petit Shoto en confection, je l’ai immédiatement mis de côté avec les deux autres pour pouvoir lui offrir à sa fête hihi!

Alors, vous les trouvez comment mes petits héros?

Êtes-vous fan de la série? Si oui, quels personnages aimeriez-vous découvrir en format La rose du rang?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 

Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Interlude créatif – Shadowhunters

** Click here for English **

Shadow hunters est une série que j’ai écouté un peu distraitement en travaillant il y a déjà quelques temps. Sans pouvoir dire que j’ai vraiment accroché sur la série, je l’ai trouvée distrayante et assez souvent de bonne compagnie pendant que mon crochet ou mes aiguilles se faisaient aller.

Comme mon amie a commencé à écouter la série il y a quelques temps, j’ai décidé de l’ajouté sur la liste de mes projets fan art! Mon personnage préféré de la série? Magnus Bane sans aucuns doutes! J’ai donc décidé de faire un mini Magnus Bane avec son Mini Alec Lightwood. Et bon, ça me donnait encore une fois la chance de peindre des petits yeux!

Pour mini Alec je n’ai pas pu résisté à lui faire ses petites bretelles, même si je savais qu’on ne verrait pas le détail une fois qu’il porterait son veston.

Voyez-vous, c’est que j’ai choisi de faire les deux petits bonhommes à l’image de ce qu’ils portaient à leur mariage!

Ensuite, j’ai du fouiller dans ma réserve pour choisir les couleurs pour faire mini Magnus.

Au final, je suis plutôt satisfaite du résultat! J’avoue que ça me travaille de plus en plus d’essayer d’utiliser du pastel sec pour coloré le visage de certaines poupées…

Après tout, Magnus aurait été encore plus réussi avec sa petite barbichette!

Par contre, je suis vraiment contente de ses cheveux haha! Je me demandais bien comment réussi à lui donner autant de volume que dans la série sans avoir accès à des pouvoir magique!

On s’entend que la série était loin d’être un chef d’œuvre sans failles, mais elle était divertissante! Alors… on écoute quoi pour un prochain fan art?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 

Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Notre Univers au crochet avec… Jennifer Bisson d’Akroche Tatuk!

*Click here for the English post*

Dans le cadre de mon projet Notre Univers au crochet, j’ai la chance de découvrir sous un autre angle mes collègues du Collectif Francrochet, en mars c’est dans le monde de Jennifer Bisson et d’Akroche Tatuk qu’on se lance! Pour lire notre entrevue, cliquez ici!

On ne peut pas avoir un orteil dans le monde du crochet québécois sans connaître Akroche Tatuk au moins de nom… c’était donc un peu intimidant de réaliser une poupée à l’image de la créatrice qui chapeaute la compagnie qui couronne les miss météo média!

20210201_082152Par contre, j’ai la chance de connaître Jennifer depuis ses débuts et d’avoir vu grandir Akroche Tatuk. Derrière la grande femme d’affaire se cache une toute petite crocheteuse avec un grand talent pour élaborer des modèles accrocheurs!

Après avoir pris en compte les couleurs de prédilection de mon sujet, je me suis lancée dans la confection de mini Jennifer tout en cheveux… et en pompon!

20210201_114728 (1)Et oui, c’était impossible selon moi de faire une mini Jenn la tête à l’air… sérieusement, ça aurait été aussi indécent que la nudité de mini Julie! Malheureusement, je ne suis pas parvenue à trouver un pompon miniature en fausse fourrure de licorne…

Ce n’était pas le seul détail qui me chicotait encore au moment de mettre la belle à la poste… qu’est-ce qui lui manquait pour qu’on pense toute suite Akroche Tatuk?

Un bouton géant! Enfin… géant, mais à l’échelle.

Akroche_01_2018_04

Ça fait toute la différence non? Après cette ajout, j’étais enfin prête à mettre mini Jennifer à la poste… avec ses grands cheveux, son pompon de licorne… et son bouton en bois surdimensionné!

Vous voulez en découvrir plus sur Akroche Tatuk? Visitez les liens ci-dessous!

Web | Facebook InstagramPatrons

Vous êtes un artisan ou œuvrez au sein d’une entreprise du milieu de la laine et vous aimeriez faire l’objet d’une des chroniques « Notre Univers au crochet » ?
Contactez La rose du rang pour en discuter !

Interlude créatif – Fairy Tail… prise 2!

**Click here for English**
Pour découvrir l’interlude créatif – Fairy Tail #1, cliquez ici!

Bien que je connaissais déjà la série avant que les enfants ne tombent dedans, je dois admettre que j’ai aussi beaucoup de plaisir à l’écouter avec eux. J’aime beaucoup la petite magicienne constellationiste et j’ai donc décidé que ce petit interlude créatif serait pour moi!

J’avais déjà ma petite Lucy alors cette fois-ci j’ai décidé de faire deux de ses esprits; l’incorigible Loke le lion et Aquarius.

J’ai commencé par Loke/leo et si la base était assez simple, je me suis vraiment torturée quand est venu le temps de faire le choix de couleur pour sa chevelure!

J’ai faillis aller avec le orange, mais j’ai fini par déniché une teinte qui se rapprochait mieux du blond cuivré des cheveux du personnage! Il ne me restait plus qu’à retomber dans les joies de crocheter des cheveux épineux si typique des animés japonais…

Par chance, après avoir fait mes petits Natsu (voir ici) j’avais pris soin de noter ma façon de faire! Avant de coudre les cheveux en place, j’ai fait le petit veston/cravate de notre Loke.

Ça faisait déjà un moment que je n’avais pas fait de petit bonhomme en costume cravate et même si je trouve que j’ai fais son veston un peu court, j’adore vraiment le look que ça lui donne!

C’est d’ailleurs pourquoi j’ai décidé de faire Loke/Leo avec son apparence d’esprit plutôt que d’opter pour son style humain. J’ai peut-être un faible pour les hommes bien habillés haha! Ça risque de devenir un thème récurent, mais j’ai omis ses lunettes… et je me suis repris une note pour me trouver de la broche assez petite pour pouvoir en faire.

Ne sont-ils pas parfaits??!!

Une fois mon petit lion terminé, je me suis attaquée à la sirène pas commode qui accompagne Lucy depuis sa tendre enfance… Aquarius.

Cette fois-ci, j’ai opté pour une construction un peu différente dans le but que la poupée puisse tenir debout, mais aussi pour qu’elle ait une position plus naturelle.

Somme toute, Aquarius a été plutôt simple à réaliser! C’était quand même la première fois que j’incluais quatre différents tons de bleu dans la même poupée!

Maintenant, ma petite Lucy est bien entourée de ses deux esprits fidèles!

Je me demande bien quels autres personnages les rejoindrons dans un interlude créatif Fairy Tail #3… Des suggestions?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 

Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Interlude créatif – Fairy Tail

**Click here for English**

Depuis quelques semaines, mes enfants et moi écoutons la série Fairy Tail et ça n’aura pas pris de temps avant qu’un duo de petits yeux mouillés se tournent vers moi accompagnés de petites allusions pas du tout subtiles à mes projets fan art.

Encore là, la sélection de personnage à crocheter était plus que large… d’autant plus que je voulais me réserver deux petits personnages et que mes deux princesses m’en demandaient plus de dix chacunes… il y a donc une possibilité que le projet fan art Fairy Tail se décline en plusieurs billets hahaha!

Le premier personnage à prendre forme crochetée a été Lucy Heartfilia, la petite magicienne constellationniste.

Comme j’ai réalisé trois petites Lucy, j’ai pu m’amuser avec différentes façons de composer son costume, mais au final la façon que j’ai préféré a été de faire lui faire sa petite veste séparément puis de la coudre à la poupée.

On s’entend qu’à cette échelle, il faut choisir les détails qu’on ajoute! Malgré tout, je suis plutôt satisfaire du résultat et les principales intéressées l’on immédiatement reconnue!

Je croyais que le plus difficile pour mini Natsu serait son écharpe, mais finalement ce sont plutôt ses cheveux qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs!

J’ai d’abord voulu y aller au plus simple; quelques couettes tout le tour du cuir chevelu et voilà… mais ça clochait.

J’ai donc du me résoudre à ajouté des couettes pointues tout le tour et jusqu’au sommet de la coiffe de mini Natsu.

Au final, une fois Natsu coiffé à mon goût, j’ai choisi de laisser son écharpe toute blanche.

J’avoue que je ne savais pas trop comment bien représenter ses abdominaux, mais les mailles font assez bien la job hihihi!

Les enfants sont toujours à fond dans la série après une cinquantaine d’épisodes, mais je n’aime pas vraiment restée dans le même interlude créatif trop longtemps alors pour le moment j’arrête ici! Mais je peux déjà vous dire qu’il y aura d’autres interlude Fairy Tail dans un futur assez proche!

Alors… devinez-vous quels seront les personnages que je vais crocheter pour l’interlude créatif Fairy Tail #2?

Découvrez le patron utilisé comme base de ce petit interlude créatif! 

Plusieurs modifications ont été faites dans le cadre de ce projet.

Notre Univers au crochet… Jessica Prévost et Le Ranch H et J!

*Click here for the English post*

Dans le cadre de mon projet Notre Univers au crochet, j’ai la chance de découvrir sous un autre angle mes collègues du Collectif Francrochet, ce mois-ci j’ai eu la chance d’entré dans l’univers de Jessica Prévost du Ranch H & J! Pour lire notre entrevue, cliquez ici!

72756063_2386371151602805_1772449118052941824_nJ’ai eu la chance de rencontrer Jessica dans le cadre du Festival de la p’tite laine (original, je sais, mais que voulez-vous je ne suis pas sorteuse!) et même si c’est plus souvent ma tendre moitié (beaucoup plus sociale que moi) qui se promène et jase, le détour au kiosque du Ranch H & J pour me mettre les deux mains dans sa laine est vraiment incontournable. 

Parce que même si Jessica est aussi une designer talentueuse, on la connait surtout pour sa magnifique fibre d’alpagas! Les entrevues qui accompagnent le projet Notre Univers au crochet sont toujours intéressantes, mais je dois admettre que discuter production de fibre était vraiment quelque chose de différent!

20210105_100444La première chose qui était clair pour moi en planifiant mini Jessica était que je devais absolument inclure la fibre d’alpaga du Ranch H & J. Après-tout, Jessica a son ranch tatoué sur le coeur et il était impensable pour moi de ne pas traduire ça lors de la confection de sa poupée.

Jessica a donc eu la gentillesse de m’en envoyé un échantillon que j’allais pouvoir inclure dans le projet. Il ne me restait donc qu’à décider comment j’allais l’inclure. 

L’option la plus conventionnelle aurait été de faire les vêtements de Jessica en alpaga, mais j’ai plutôt choisi d’utiliser la fibre pour faire les cheveux de mini Jessica! Je voulais vraiment montrer à quel point l’élevage d’alpaga et tout ce qui entoure la production de laine était quelque chose qui est une partie indissociable de Jessica; ce n’est pas juste quelque chose qu’elle enfile le matin avant d’aller travailler… ça fait partie de sa personne!

20200308_152806 (1)

Et si vous vous questionnez sur le chauffe épaules de Jessica, je me suis inspirée de son superbe patron de la Cape fantastique!

Vous voulez découvrir Jessica et le Ranch H & J? Visitez les liens ci-dessous!

Etsy Facebook Ravelry

tinydots

Vous êtes un artisan ou œuvrez au sein d’une entreprise du milieu de la laine et vous aimeriez collaborer à l’une de mes chroniques « Notre Univers au crochet »?
Remplissez un formulaire pour participer!

L’art utile…

**Click here for English**

J’ai déjà parlé à quelques reprises du fait que l’aquarelle avait fait son entrée dans ma vie pour me servir d’escapade créative. Parce qu’il y a quelques années, mon escapade créative était le tricot, puis le crochet… et que malheureusement l’effet secondaire principale de transformer son art en entreprise est la disparition de tout l’aspect « escapade ».

C’est d’ailleurs ce qui a vu naître ma série de projets fan art ainsi que le projet « Notre Univers au crochet »; le besoin de retrouver le côté créatif de mon art au travers de la pression d’écrire le prochain patron viral qui me permettrait de payer mon hypothèque.

HA!

Mais la pression de présenter quelque chose demeure… et ce n’est pas une mauvaise pression, c’est quand même agréable de vous présenter ces projets et de discuter avec ceux qui se sentent interpellés! Mais le côté « utile », « rentable »… « contenu » de ces projets fait en sorte qu’encore là, je ne peux plus vraiment m’échapper. Je ne suis pas Karine qui crochète/tricote… je suis La rose du rang.

Avec l’aquarelle, je ne suis que Karine qui joue dans l’eau. Mais c’est difficile d’être juste Karine qui peinture et pas La rose du rang se lance dans l’aquarelle… parce que si ce n’est pas « rentable », ce n’est donc pas « utile »…

De l’art utile… C’est le piège dans lequel on peut facilement tombé quand on décide de transformer son art en entreprise. Toutes les mailles tricotées doivent mener quelque part, les marges d’erreurs sont faibles et on fait souvent l’erreur de ne pas compter le temps qu’on y consacre.

Puis si le succès viral tant attendu se fait attendre, les sentiments deviennent plus lourd. Après-tout tu travaille toute la journée pour peu/pas de revenu stable et tu vois tout le reste des tâches que tu devrais faire à la place d’être occupée à gérer tes médias sociaux pour essayer de rejoindre ta clientèle… pour générer le peu/pas de revenu qui justifie ton existence et alimenter l’Internet en contenu intéressant pour fidéliser la dite clientèle et en rejoindre toujours plus.

C’est essoufflant non? Dans un contexte d’entreprise qui dépend de la créativité de l’artiste pour fleurir, prendre soin de l’artiste devient souvent secondaire au besoin de création de produit et de contenus. Le problème c’est que c’est exactement comme ça qu’on éteint l’artiste!

Alors moi, pour prendre soin de la mini artiste qui alimente La rose du rang, je me perds dans mes couleurs quelques heures par semaine… même si ça ne sert à rien d’autre qu’à me faire respirer!

Toi, ton art utile… c’est quoi?