Le retour à la normale… ah ouin?

Depuis mars, routine et normalité sont disparus de notre foyer comme de celui de toutes les autres familles au pays. Si nous avons eu la chance d’être dans une région plutôt épargnée par la pandémie, il demeure que nous avons du reconstruire non seulement nos habitudes, mais surtout la petite routine de nos petits monstres qui sont rentrés à la maison le soir sans savoir qu’ils ne retourneraient pas en classe avant plusieurs semaines.

Je le sais plus comment poliment te faire comprendre de prendre la porte!!!!

Pire, les miens ne sont pas retournés avant la semaine dernière… et à l’aube de la rentrée pour l’année 2020-2021, le stress était tangible. Au final tout se sera très bien passé, outre la nouveauté de jouer à « je mets, j’enlève, je remets » mon masque.

C’est donc le retour à la normal pour moi qui travaille de la maison. Le retour du silence et de la tranquillité si propice à la création. Mais est-ce qu’on peut réellement parler de retour à la normale étant donné le contexte actuel? Est-ce qu’on DEVRAIT? Parce qu’au delà de la vie qui reprend tranquillement le dessus sur l’horreur des mois passés, l’anxiété est une compagne qui s’accroche.

Un petit café avant de partir? Trois café plus tard, une autre pointe de tarte, tout le monde en pyjama… et elle est encore là. Bref, on a tous déjà eu de la visite comme ça! Et l’anxiété c’est un pot de colle tenace.

Enweille, CRÉATIONNE DE QUOI GO!

Pourquoi je vous parle de ça? Parce que ce qui m’a frapper le plus dur lorsque j’ai mis mes monstres dans le bus pour la rentrée, c’est la vitesse à laquelle je me suis mise à faire les 158 listes de choses à faire, de chose que je DEVAIS absolument accomplir avant d’aller les cherchées à l’école pour le dîner, puis ce que je DEVRAIS absolument faire pendant l’après-midi avant leur retour.

Respirer, reprendre le contrôle de mon temps, profiter… euh non, c’est jamais sur la liste ça.

Nah, sérieux ça va bien hein…

Donc, quand je me suis assise avec tout mon matériel, mon agenda, mon cahier à dessin, tout ce TEMPS et toute cette SOLITUDE… rien. Rien sauf l’anxiété pot de colle, bien installée dans mon fauteuil avec un petit sourire qui veut surtout dire:

« Ahhh, c’est cute, tu pensais que tu allais travailler… naaaaah, regarde on va jaser de comment est-ce que t’es un échec cuisant parce que tes enfants sont à l’école avec pas assez de masques, de purell, de suit hazmat PIS en plus ça fait des MOIS que tu fais croire à tout le monde que si tu ne fais pas de patron en ce moment c’est parce que les enfants sont dans tes pattes… mais au final c’est parce que t’as pas de talent! »

L’anxiété de performance, le syndrome de l’imposteur PIS le stress… vraiment un excellent cocktail pour échouer lamentablement l’appel de l’inspiration. C’est bientôt l’automne, c’est LA saison du tricot/crochet qui reprend… il faut, il faut, il FAUT.

Ouais, mais non.

Ce qu’il faut, c’est laisser la place à l’inspiration en se concentrant sur des projets stimulants (pis j’ai de quoi de le fuuuuuun qui s’en vient…!!!), et en profiter pour remettre de l’avant des patrons existants! Et puis bon, j’ai aussi le cerveau qui explose d’idées pour ma petite chronique de fan art… Des choses amusantes, mais pas nécessairement rentables. Et je pense que je m’en fou? Je veux dire, si mon emploi « normal » de 9 à 5 me causait autant de stress… est-ce que j’y resterais? Là j’ai la chance de pouvoir me gérer moi-même! Alors je vais faire une EXCELLENTE patronne de moi-même et me donner du lousse hihihi!

Au final, éviter le retour à la normale quand la normale tue ta créativité… c’est pas si mal!

Parce qu’avant tout créé doit faire du bien!

Comment ça va toi?

For English click here!

Mine de rien c’était, ce matin, le retour au travail de mon cher et tendre et donc le retour à la routine pour les monstres et moi. La routine… je sais pas comment ça va avoir été chez vous, mais par ici la routine elle a explosée en mars et depuis je ramasse des bouts de normalités par-ci, par-là… des trésors. 

Des trésors trop rares.

Par je ne sais quel(s) miracle(s), j’ai quand même réussi à travailler un peu depuis mars et à vous sortir quelques patrons.

Ce que les photos ne montrent pas, ce que les réseaux sociaux ne montrent pas, c’est qu’au travers de tout ça je n’ai pas tricotées/crochetées une seule maille par pur plaisir.

Non, il fallait produire.haieseule1logo

Bien entendu, j’adore mes projets, que je suis extrêmement fière de mon patron de poupée articulée avec les PLUSSE BEAU CHEVEUX DE MONDE (Salut Geneviève de Tricote-la <3).

IMG_7366_squarelogoEt c’est vraiment clair que je me sens comme une abeille de luxe avec mon Honey Bee… Parce que « tsé » de la Julie Asselin ET de la Fibrelya dans le même chandail!

Reste qu’au final il faut produire non seulement de la nouveauté, mais LA nouveauté. Celle qui va faire sa marque, mettre ton nom « sur la map »… « tsé ». On s’éloigne assez du petit projet relaxant.

20190811_201012Au travers de tout ça, les monstres à la maison avec leurs craintes et toute l’anxiété contextuelle qui fait exploser les attitudes. Puis nous avons perdu notre chien à cause d’une maladie soudaine, extrêmement violente… il venait d’avoir 5 ans.

C’était mon compagnon de tous les instants, travail à domicile oblige… bien avant le confinement. « Tsé » quand ça va bien.

Bref, nous aussi nous sommes à la recherche de notre nouveau « normal »… en attendant de sauter à pieds joints dans ce qui risque d’être la rentrée scolaire la plus étrange qu’on ait vécu à date!

Je crois donc que c’est le moment ou jamais de laisser tomber un peu la pression professionnelle et de me concentrer sur des projets qui m’aide à relaxer, à me ressourcer… et qui sait, l’inspiration sera peut-être au rendez-vous sous peu! En attendant, il y a toujours une centaine de patrons La rose du rang à découvrir sur Ravelry

Et toi… comment ça va ton 2020?

Le « fan art »… s’tu correct?

** Click here for the English version **

Si ça a toujours été très présent dans le domaine, depuis quelques mois on en entend beaucoup parler. Avec le succès monstre d’un certain personnage vert aux grandes oreilles et aux énormes yeux, la demande pour un patron au crochet pour le réaliser à explosé. Il faut dire que la marchandise officielle tardait à arriver et qu’une crocheteuse inspirée travaille plus vite que son ombre!

Puis Etsy s’est rempli à la vitesse de l’éclair, les peluches et les patrons se sont multipliés plus vite que vite… et la souris à sorti les dents. Et les boucliers se sont levés aussi vite.

Comme si ils manquaient d’argent! Pff! Depuis quand le fan art est interdit!?!? 

Eum… malaise. C’est parce que j’aime bien le « fan art » moi… et j’aime Star Wars…

byod

La tentation de surfer la vague de popularité pour faire « fortune » et/ou devenir « virale », on ne se le cachera pas, est vraiment forte. Après tout, combien de patron à 14$ us pensez-vous qu’elle a vendue cette pauvre artisane avant de se faire mettre en demeure par la sourie?

Probablement plus que l’ensemble des patrons que moi j’ai vendus dans les 5 dernières années. Alors un petit patron de bébé Yoda… à 4-5$… tout mignon, vite fait… mais est-ce que je veux vraiment jouer ce jeu là? Nope.

Pourquoi je vous parle de ça? Parce que ça se peut des fois que vous voyez des personnages familiers sur ma page Facebook ou mon Instagram… mais vous ne risquez pas de les voir sous forme de patrons. J’indiquerai seulement si un patron m’a servi de base pour le réaliser.

Mais comme je suis pas mal geek à mes heures, c’est vraiment un aspect qui me manquait de plus en plus dans mon petit univers crocheté… le droit de prendre le temps de faire un projet juste parce que ça m’allume et pas juste parce qu’au bout il y a un ou deux 5$ qui m’attendent.

Et je trouvais ça plate de ne pas pouvoir partager ça avec vous.

D’ailleurs, je travaille présentement sur un petit ensemble de miniatures que je veux offrir en cadeau à une très bonne amie, en remerciement pour tout le travail qu’elle fait pour moi. Comme les amigurumi ce n’est pas sa tasse de thé, mais qu’elle les adores quand même… ça me semblait une bonne idée!

Frowny Witcher, je pense qu’il n’apprécie ni mes ongles, ni la longueur de ses cheveux.

Je dis ça comme ça, mais Geralt a plus de cheveux que Raiponce… o.m.g! Plus sérieusement, d’après-vous quel personnage accompagnera Geralt? Je devrais faire Roach…

À bien y penser, je devrais probablement crocheter le bain. Si vous ne comprenez pas, c’est pas grave c’est vraiment de l’humour précis à la franchise… et si vous comprenez, et bien… vous êtes les bienvenus pour l’image lol!

Alors, si je fesais un article Geek de temps en temps… vous voudriez voir quoi et pourquoi? Histoire de se connaître un peu mieux écrivez moi ça en commentaires!