Un petit cadeau pour l’Halloween!

Il y a quelques semaines, Sandra de l’amas de laine m’a offert une image à colorier de mes petits morts-vivants effrayants! Et aujourd’hui nous avons décider de vous l’offrir à vous aussi!

Alors sort tes crayons et amuse toi! Alternativement, tu peux aussi faire colorier tes enfants et faire semblant que tu es plus mature que moi… 😉

Cliquez le lien ci-dessous pour télécharger l’image à colorier!

Et si ça vous tente, n’hésitez pas à partager vos chefs-d’oeuvres sur mon groupe facebook 😉

Une nouvelle collaboration avec… Artfil yarn!

Lors du festival de la p’tite laine au début du mois, j’ai eu la chance de faire plein de belles rencontres! Une de ces belles rencontre était avec Yana de Artfil yarn et lors de cette rencontre Yana m’avait demandé de lui concocter un petit patron de bandeau, dans le genre de ma couronne de licorne, mais sans le côté… licorne hihihi

Yana's flower crown
Cliquez sur l’image pour visiter le patron sur Ravelry!

Idéal pour mettre de l’avant votre amour pour la belle laine et mettre à contribution les restants de laine qu’on garde bien souvent sans savoir quoi en faire! J’ai eu la chance de faire la mienne avec la laine « Sweater » de Artfil et je dois dire que ça a été une expérience très agréable! Il va sans dire que j’ai vraiment très hâte de créé de nouveau avec cette superbe laine!

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez peut-être que je suis plutôt timide (malgré tout mon côté licorne) et j’ai été très émue par la présentation que Yana a faite du patron, de notre collaboration… et de nos collaborations futures sur la page Facebook de Artfil.

Comme si ce n’était pas assez, Artfil aura dorénavant une couleur qui portera mon nom! Et oui, dès demain nous pourront acheter une Karine sur base « Sweater » de Artfil yarn!

Oh. My. God!!!!!

J’ai hâte de l’avoir entre mes mains pour vous montrer ça!

Retour sur le Festival de la p’tite laine 2019

Deux jours depuis la fin de la cinquième édition du Festival de la p’tite laine à Rivière-du-Loup et mes boîtes traînent encore à moitiés défaites… Non, c’est des mensonges parce que je n’ai même pas pris le temps de commencer à les défaire pour tout ranger hahaha!

Mon magasin de bonbons!

Le kiosque évolue depuis plusieurs années déjà et je crois enfin pouvoir dire que l’on s’approche d’un résultat parfait! Mes petits kits prêts-à-crocheter me font penser à des bonbonnières et malgré quelques pépins (euphémisme ici), mon petit mari a réussi à me concocter un kiosque lumineux qui mets en valeur mon petit univers!

Merci Danis!

Encore une fois j’ai passé une fin de semaine incroyable avec des personnes fantastiques! J’ai été incroyablement émue de tous les commentaires positifs que j’ai reçu, de voir tous les sourires des visiteurs lorsqu’ils passaient par mon kiosque… disons que je ne crois pas avoir manqué mon défi de mettre un peu de bonheur dans le cœur des gens!

J’ai aussi été vraiment touchée de rencontrer plusieurs personnes qui portaient fièrement un de mes modèles! Et que dire de toutes mes licornes! Ah que vous êtes belles et magiques! Sérieusement, le nombre de commentaire que j’ai reçu au sujet de cette initiative… c’était juste… je manque de mots, mais c’était MAGIQUE!

Il faut aussi parler de l’organisation de l’événement qui se dépasse à chaque année pour offrir une expérience fluide et agréable autant pour les exposants que pour les visiteurs. Chapeau gang, vous faites une job de FEU!

Bref, j’ai déjà la tête pleine de rêves pour l’édition 2020!

Pour ceux qui seraient intéressés, je m’affère présentement à prendre de belles photos de mes ensembles prêts-à-crocheter pour les mettre en vente sur Etsy! Si vous avez manqué votre chance au Festival, gardez ma boutique à l’oeil!

En passant, si vous voulez découvrir une bonne partie des entreprises qui étaient présentes… mon avatar a fait le tour du Festival et vous pouvez les découvrir avec elle via ma page Facebook!

Finalement, j’ai eu la chance d’avoir Sandra avec moi qui venait faire la promotion de notre podcast La rose de laine le samedi et c’était vraiment cool de jouer avec vous… je n’en dis pas plus et je vous garantie que Sandra travail fort fort fort sur le montage pour vous faire un épisode « recap » Festival qui serait TRÈS divertissant! Et nous en sommes déjà à vous préparer quelque chose de GÉANT pour l’année prochaine… à suivre!

On est floues, mais on est heureuses!

Festival de la p’tite laine 2019 au kiosque #31!

***Gang, lisez jusqu’au bout pour savoir comment avoir un CADEAU lors du Festival! (Dans la limite des stocks… on a malheureusement pas eu le temps de préparer 5000 surprises!)

Et oui, le décompte est déjà commencé pour la cinquième édition du Festival de la p’tite laine à Rivière-du-Loup! Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que je participe à cet événement depuis sa toute première année lorsque les amoureux de la fibre avaient envahi le gymnase de l’école à Saint-Antonin.

C’était mon premier événement à vie, je fesais mes tout premiers pas dans le monde du design et je n’avais pas la moindre idée de ce que je devais faire pour mettre mes produits en valeur. Je le sais… ça parait!

1 morceau de robot si vous reconnaissez ma voisine… aussi, j’adore me faire prendre en photo.

Mais j’ai bien aimé cette première expérience et nous avons remis cela à chaque année depuis! Et j’ai eu beaucoup d’aide pour améliorer la présentation de mon petit monde!

Festival de la p’tite laine 2018

Cette année, j’aurai toute une nouvelle gamme de produit à vous offrir! Et oui, les ensembles prêt-à-crocheter seront à l’honneur! Assembler avec soin, ces ensembles vous offriront tout le matériel nécessaire pour réaliser vous-même votre adorable petite créature La rose du rang!

De plus, chaque ensemble contient un code vous donnant accès au téléchargement sans frais du patron correspondant dans ma boutique Ravelry! Attention, les quantités seront limitées alors il faudra venir me voir tôt dans la fin de semaine pour être bien certain de mettre la main sur votre coup de coeur!

Une autre nouveauté cette année… La rose de laine sera à l’honneur au kiosque #31 le samedi 5 octobre! Et oui, Sandra sera au rendez pour vous poser plein plein de question… et vous donner un petit cadeau de notre part si vous apportez un projet réalisé à partir de l’un de nos patrons! (Dans la limite des stocks)

Personnellement, je vous recommande fortement de vous faire une couronne de licorne!

Cliquez sur l’image pour visionner l’épisode 4 de La rose de laine!

Aussi, que vous soyez artisans, exposants ou simplement visiteurs; faites nous signe si vous êtes partant pour filmer un court segment qui sera présenter lors de notre épisode spécial Festival!

Bref, serez-vous de la partie pendant la fin de semaine du 5-6 octobre à Rivière-du-Loup?

Concours! Nouveau patron! Au secour! Wait… what?

Ce début août est plus qu’occupé pour ma petite personne, mais surtout pour ma petite entreprise… bon, j’avoue que c’est pas mal la même chose haha! Alors… qu’est-ce qui se passe?

1) La rose de laine – projet conçu et réalisé en collaboration avec la merveilleuse Sandra de l’amas de laine, a été mis en ligne. Un épisode divertissant que nous avons eu beaucoup de plaisir à tourner et qui nous donne enfin l’impression de savoir où on s’en va avec nos skis dans ce projet! Cliquez, abonnez-vous, commentez… parce qu’il y a… UN CONCOURS! AH!

Cliquez ici pour voir l’épisode 3 de La rose de laine!

2) Un concours?? De kesser?? Oui oui, cliquez sur le l’image ci-dessus et écoutez la vidéo! Vous pourriez gagner ces marques mailles généreusement offert par Maude Tricote!

Cliquez pour aller découvrir Maude Tricote!

Comment gagner? Laisse un commentaire sous la vidéo avec la réponse à la question posée dans la vidéo! Sérieux, ça se fait tout seul et on a jamais assez de marques mailles!

3) J’avais vraiment, VRAIMENT super hâte d’enfin publier ce patron… et c’est chose faite!

Versa tunic || Tunique Versa
Cliquez pour vous procurer le patron sur Ravelry!

Un patron stimulant avec un point intéressant et qui peut facilement être personnalisé selon vos préférences de manches ou de longueur… et avec des poches magiques? Sérieusement, c’est le moment de sauter dans vos réserves de laine et de monter vos mailles!

4) AU SECOUR??? À L’AIDE!!!!!! OMGOMGOMGOMG!!!
J’ai votre attention? Super parce que Sandra et moi avons besoin de votre aide en prévision des épisodes futurs de La rose de laine.

Cliquez pour nous envoyer un courriel!

Vous avez des questions (gênantes ou non!) pour Sandra et moi? Vous aimeriez nous voir relever certains défis? Un technique particulièrement difficile (ou facile, ou magique!) à nous faire essayer? On veut savoir! Vous trouvez ça vraiment niaiseux notre affaire, mais ça vous amuse d’écouter ça en tricotant?

Envoyez-nous un courriel à larosedelaine@gmail.com

Bon ok, en vrai vous n’êtes vraiment pas obligés de nous le dire si vous nous trouvez nouilles… ça se pourrait qu’on soit un petit peu au courant que c’est pas trop trop sérieux notre affaire!

L’entraide

Lorsque je me suis lancée en affaire, ce n’était pas par ambition ou parce que j’étais habitée par une vision précise d’un projet incroyablement original qui devait immanquablement voir le jour.

Non.

Je m’ennuyais à la maison avec les enfants (je sais, c’est terrible de l’avouer) et j’avais besoin d’accomplir quelque chose de plus que de changer des couches et laver de la vaisselle.

Et pour être 100% honnête, à l’époque c’était la folie furieuse pour les tuques au crochet et je me suis dit « why not!?  Je peux peut-être faire 2-3$ moi aussi! ». Indeed…

Depuis les choses ont changés, La rose du rang a maintenant une vocation plus claire et beaucoup plus intéressante pour moi d’un point de vue créatif! Par contre, lorsque j’ai fait mes premiers pas dans l’entreprenariat, j’ai découvert toute une communauté d’artisans qui se soutiennent… et je trouve ça juste magique!

Cette communauté de gens passionnés, c’est le vrai trésor sur lequel je suis tombée lorsque je me suis lancée en affaires. J’ai fait des rencontres incroyables et j’ai aussi formé des amitiés précieuses qui ont rapidement dépassé le simple cadre de l’entraide professionnelle…

Et ça, ça n’a pas de prix!

Alors même si je ne me baigne pas dans des tonnes de dollars comme l’oncle Picsou, mon parcours dans l’aventure La rose du rang m’apporte quand même de belles richesses!

Avez-vous déjà découvert un trésor caché en vous lançant à la recherche de quelque chose de complètement différent?

Plaire…

L’humain, pour une raison obscure que j’ignore, est un animal social. C’est plus fort que nous, on recherche immanquablement l’approbation des autres. Pourquoi je vous parle de ça?

Cette semaine, ma grande princesse m’est revenue en larmes parce que des petits humains participant à une activité de création se sont moqués de son œuvre en plus de saboter celle-ci en la tachant de peinture.  L’intimidation, elle connait bien et les ravages se sont fait rapidement et profondément durant les dernières années…

Mais le discours de ma grande ce n’était pas un questionnement à savoir pourquoi les petits humains en question étaient si méchants pour rien. Non…

– Maman, je vais faire comment pour être une artiste si je suis même pas capable de faire quelque chose qu’elles trouvent assez beau pour me laisser tranquille?

Indeed mon bébé, indeed.

Donc, j’explique à l’héritière que ce n’est pas possible de plaire à tout le monde, que ce qui est important c’est que son art lui apporte quelque chose à elle. Parce que si elle retire quelque chose de positif de son processus, si son œuvre lui fait ressentir quelque chose, immanquablement il y a d’autres personnes dans l’Univers que ça va rejoindre et ce sont ces personnes qui méritent d’avoir son attention.

Tsé, un beau discours pédagogique… Elle va grandir, elle va comprendre et elle va se concentrer sur les gens qui l’apprécient au lieu de toujours essayer de se faire une p’tite place dans le cœur de tout le monde.

Riiiiiiiight.

Je veux dire, j’ai 36 ans et j’attends toujours de la développer cette nonchalance tellement promise au fil des années qui passent. C’est le plus grand danger, je crois, lorsqu’on prend son talent pour en faire un métier… on se sort un peu de l’anonymat.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais!!!

Après-tout, l’estime de soi est tellement fortement liée avec ce qu’on crée… Je vous assure, il n’y a pas plus vulnérable qu’un designer qui lance son bébé dans la sphère publique! C’est certain que je fais ce que je fais parce que ça me rend heureuse, mais n’empêche que ça me rend vachement plus heureuse quand les réactions à mon ouvrage sont positives!

Ça me fait aussi réaliser qu’on est TRÈS rapides pour parler de ce qu’on n’aime pas, mais un peu moins pour souligner ce qu’on aime. On en est tous coupable, moi la première, et pourtant je sais à quel point c’est génial de recevoir des commentaires positifs sur notre travail! Ou de se faire offrir le bénéfice du doute quand on manque son coup…

Alors, si on se donnait comme petit défi de prendre le temps de laisser un petit commentaire agréable aux artistes et artisans que nous suivons sur les réseaux sociaux? Après-tout si on voit leurs publications, c’est qu’on les aime déjà un peu alors autant mettre un peu de soleil dans leurs journées! Et de se souvenir que derrière l’écran, il y a une vraie personne qui va les recevoir ces commentaires.

Et aussi… si on pouvait travailler un petit peu plus fort pour apprendre à nos enfants que s’ils n’ont rien de gentil à dire ils peuvent facilement fermer leurs adorables petites bouches… peut-être qu’on en ferait des adultes pas pire pantoute!

Et si on prenait la peine de se dire des belles affaires des fois?

Bref, tant qu’à prendre du temps pour « réseauter » et me remplir les yeux avec le beaux créé par mes collègues, je vais aller leur mettre des p’tits coeurs et des p’tits mots doux!

Le succès…

Depuis quelques temps, le domaine du tricot et du crochet gagne en popularité. Les gens sont inspirés et beaucoup prennent leur courage à deux mains pour se lancer dans le design, la tête pleine d’idées et le coeur plein d’espoir.

Il y a des succès, des coups d’épée dans l’eau, des feux de pailles et toutes les variations possibles entre les deux. Pour plein de raisons différentes et pas seulement à cause du talent de la personne qui se lance en affaire.

La rose du rang « vintage »

Quand j’ai mis mon orteil à l’eau en 2014, la mode n’était pas au design… c’était les tuques rigolotes très fortement inspirées par des personnages connus. J’ai essayé, mais mon dieu que je trouvais ça pénible au bout du compte! On était 14000 naïves en quête du monde de la fibre, j’étais maladroite pour essayer de me faire une place et TRÈS rapidement je me suis complètement tannée de faire des mausus de tuque.

Ça augurait mal pour La rose du rang.

Mais quand je suis tombée dans l’univers du design, j’ai vraiment eu la piqûre. Je pouvais faire ce que je voulais, comme je le voulais! Je mets quelques heures (hahahaha) sur un patron que je peux vendre pour toujours, un million de fois (HAHAHAHHAHAHAHA!) pour 5$!!

Ouais… non.

Écrire un patron, ce n’est PAS long, mais écrire un BON patron l’est beaucoup plus. Le petit patron de 2-6 pages que vous payez entre 6 et 10$, je vous assure que j’ai passé plusieurs semaines à le travailler. Il y a les tests, puis la révision, les photos… c’est long, c’est du temps, mon temps. J’ose même pas calculer combien ça me paie de l’heure…

Et ensuite ce petit bébé la je le prends et je le garoche dans une immense mer de possibilités pour les tricoteuses et crocheteuses. Est-ce que leur regard va ne serait-ce que ralentir sur MON patron? Donc par-dessus le temps de conception et de rédaction, on doit ajouter du temps pour le… marketing. Ouan.

À lire avec une voix de film d’horreur.

Le marketing, la pub et la vente en générale ne font vraiment pas partie de mes forces. Je suis toujours mal à l’aise de vanter mes produits, je suis gênée de demander un prix juste pour mon travail et j’ai de la misère à me considérer comme une « vraie » entrepreneure.

Ajoutons à ça la culture du « Mais t’aimes ça, c’est pas vraiment un travail! » et des « Ouais, mais tu pourrais au moins demander 20$ pour ça! » sans oublier le populaire « Si tu m’en fais un gratis je vais te faire plein plein de publicités pis tu vas devenir riche! ».

Ça ce ne sont pas des éléments clés pour la réussite professionnelle! Alors comment on fait pour avoir du succès? Je n’ai pas de réponse pour vous, mais j’aimerais vous retourner une autre question…

Comment on mesure le succès?

Est-ce que c’est en nombre de fans Facebook/Instagram? Est-ce que c’est en nombre de ventes? Est-ce qu’une entreprise a du succès seulement dans la mesure ou on frôle les 6 chiffres par année?

Pour ma part, j’ai du plaisir à faire mon travail et je rencontre grâce à lui plein de merveilleuses personnes. Je suis maître chez moi, comme on dit, ce qui me donne la chance d’être présente pour mes enfants et de profiter de ma petite famille. Ceci-dit, j’ai de la chance d’avoir le support de mon petit mari dans cette aventure, parce que pour l’heure c’est loin d’être la vente de patrons qui paie la maison!

Bref, à mon sens ma petite compagnie EST un succès parce que j’aime ce que je fais, mes clients aiment ce que je fais et ils en redemandent! Alors je vais continuer d’améliorer mes façons de faire pour offrir toujours de meilleurs produits, tout en respectant mon rythme et la personne que je suis… après tout La rose du rang c’est moi, et ça c’est quelque chose qui gagne à être conservé au centre de l’aventure.

Une bonne représentation visuelle de comment ça se passe dans mon cerveau 24/7!